Hérault : les sapeurs-pompiers sortent toutes les 7 minutes

BILAN. Le centre départemental des appels d’urgence -CDAU-, la plateforme commune qui réceptionne les appels d’urgence du 18, du 15 et du 112 déborde d’activités 24h sur 24, avec le retour de l’été et le risque des feux de végétation. Le PC feux y est installé pour gérer chaque signalement. Chaque jour en moyenne, entre 250 et 300 appels sont traités.

Le CDAU est implanté sur le site du Sdis 34 à Vailhauquès, à une quinzaine de kilomètres à l’ouest de Montpellier, où se relaient jour et nuit des officiers, des stationnaires, les agents qui traitent l’alerte et des urgentistes du Smur-Samu 34.

Un nouveau directeur va prendre ses fonctions lundi 24 juillet : le colonel Éric Florès qui était à la tête du Sdis de l’Aveyron. Il va commander quelque 4147 sapeurs-pompiers professionnels et volontaires de l’Hérault.

76’000 interventions en 2016

C’est l’un des plus importants Sdis de France avec une sortie toutes les 7 minutes, toutes les 7 secondes en France.

L’année dernière, les pompiers du Sdis 34 ont effectué 76’879 interventions avec une majorité de secours à personne : accidents de la route, chute sur la voie publique et dans des établissements recevant du public, noyades, accidents sportifs, malaises etc.

46’268 ont concerné les secours à personne, 14’269 sorties dites diverses : chutes d’arbres sur la voie publique, divagation d’animaux, perroquets en liberté, pompages de caves et de commerce etc., 4010 sorties pour des feux de végétation, 4176 pour des feux urbains et 2855 interventions que pour des accidents de la route.

Interventions de « confort » facturées

Le Sdis 34 envisage d’étendre la facturation d’interventions dites « de confort » qui dérangent les pompiers pour rien, comme la destruction de nids de guêpe et de frelons dans les propriétés privées, la course aux perroquets en liberté en haut des arbres etc. Certaines interventions sont déjà payantes, indique le colonel Christophe Durand, directeur adjoint du Sdis de l’Hérault.

>> Le Sdis de l’Hérault, c’est :

  • 3383 sapeurs-pompiers volontaires
  • 764 sapeurs-pompiers professionnels
  • 222 personnels administratifs et techniques
  • 73 centres de secours principaux -Csp- et centre d’incendie et de secours, Cis
  • 2 groupements territoriaux : Est et Ouest
  • 11 compagnies territoriales
  • 134 médecins
  • 112 infirmiers
  • 4 pharmaciens
  • 1 pôle ressource
  • 1 pôle opérationnel
  • 1 centre de formation départemental
  • 1 centre opérationnel de gestion des opérations
  • 22 écoles de jeunes sapeurs-pompiers
  • 20 échelles pivotantes
  • 116 véhicules de secours aux victimes : VSAV
  • 70 fourgons pompe tonne -FPT- de lutte contre les feux urbains
  • 138 camions-citernes -CCF- de lutte contre les feux de végétation, utilisés aussi pour les inondations.
  • 20 fourgons de secours routier
  • 3 fourgons mousse de grande capacité et de grande puissance.
La salle du PC feux dans le CDAU du Sdis 34. Photo JMA. Métropolitain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *