Montpellier : rixe et vols au couteau, règlement de compte par balles

VIOLENCES. La soirée de lundi et la nuit de lundi à ce mardi ont été agitées à Montpellier avec des affaires de violences, comme Métropolitain l’a révélé ici, dès ce matin.

>> Blessé par une gerbe de plombs. Les enquêteurs du Service régional de police judiciaire -SRPJ- de Montpellier penchent pour un règlement de comptes, après qu’un habitant de la cité du Petit Bard à Montpellier ait été blessé, sans trop de gravité, par une gerbe de plombs reçue à la tête. Âgé de 23 ans, déjà connu de la justice, il a essuyé les tirs d’un inconnu armé d’un fusil de chasse ou d’une carabine, alors qu’il se trouvait à pied dans la rue des Araucarias.

Le tireur était à bord d’une voiture occupée par deux complices, selon le frère de la victime qui a assisté, impuissant à la scène.

Le jeune homme est tombé semble-t-il dans un guet-apens. Les policiers du SRPJ établiraient un lien avec d’autres affaires récentes de violences, dont des coups de feu ayant visé des jeunes de cette cité. Aucun suspect n’avait été interpellé ce mardi soir, les investigations se poursuivaient avec l’audition de témoins, peu bavards…

>> Un SDF poignardé.  Entendant une agitation anormale et des cris, les militaires de l’opération Sentinelle en faction devant le QG du boulevard Henri IV se sont transportés dans l’impasse mitoyenne de la caserne qui abrite le centre d’hébergement de la Croix Rouge. Entre deux voitures, ils ont découvert un homme allongé, ensanglanté, blessé à l’arme blanche. Âgé de 29 ans, ce SDF avait été frappé à coups de lame par un autre SDF âgé de 50 ans, repéré un peu plus loin dans l’impasse par les militaires, alors qu’il se cachait dans l’obscurité.

La victime a été hospitalisée, ses jours ne sont pas en danger. L’auteur présumé remis aux policiers de la Sécurité publique a été placé en garde à vue. Une rixe après une dispute sur fond de forte alcoolisation.

>> Détroussés et blessés à coups de couteau. Dans le même secteur, sur les bords du quai du Verdanson, deux jeunes graffeurs montpelliérains qui se livraient à leur passion en traçant des grafs et des tags ont été abordés par un groupe de six à sept inconnus qui les ont encerclés, dont l’un s’est montré particulièrement violent.

Celui-ci a contraint les deux graffeurs de 18 ans et de 20 ans à leur donner le téléphone portable pour l’un, le sac à dos et tous ses objets personnels pour l’autre. Comme ils ont refusé, le suspect a sorti un couteau, un opinel et a porté des coups de lame aux deux victimes. Le plus jeune adulte a été balafré dans le dos et au bras gauche, tandis que son copain a été atteint au bras droit. Le groupe s’est éparpillé en direction du quartier des Aubes.

Grâce au signalement précis donné par les deux victimes, des policiers de la Sécurité publique ont effectué des patrouilles aux Aubes et ont localisé l’auteur présumé des coups de couteau, âgé de 17 ans. Après des recherches rue de l’Équerre où il a été interpellé, les policiers ont retrouvé le couteau opinel avec la lame maculée de sang.

Les deux victimes ont été transportées aux urgences du CHU. Le plus sérieusement blessé d’un coup de lame à un bras s’est vu prescrire six semaines d’arrêt de travail. Les auteurs présumés des coups de couteau ont été placés en garde à vue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *