Montpellier : un premier composteur de quartier aux Grisettes

ÉCOLOGIE. La métropole de Montpellier a installé un premier composteur collectif de quartier aux Grisettes. Objectif : la valorisation de trois tonnes de déchets par an.

En haut de la rambla des Calissons, les trois bacs décorés par les enfants de l’école Beethoven sont désormais à la disposition des riverains. Au préalable, plusieurs opérations ont été menées pour sensibiliser les habitants -campagne d’affichage, réunions, porte à porte- à la démarche écologique. Une implication indispensable à la réussite de ce projet.

Composé de cinq modules ayant chacun une capacité de 600 litres, trois ont déjà été installés et deux suivront prochainement. Les riverains déposent leurs biodéchets -épluchures, marc de café, restes de repas, hors viande, poisson, fromage, et autres matières animales, dans les bacs d’appoint. Un module sert à stocker le broyat (branches broyées permettant de « structurer » le bac d’apport pour éviter la formation d’un bloc compact d’épluchures). Les deux derniers modules servent de bac de maturation.

Des habitants formés

Lorsque le bac d’apport est plein, les référents du site, des habitants formés par la métropole, vident les biodéchets dans le bac de maturation et le laissent « travailler ». Les bactéries et autres organismes finissent leur œuvre pour qu’au bout de quelques mois se forme le compost, matière utilisée pour enrichir le sol. Une fois que le bac de maturation a bien « travaillé », les référents du site organisent une opération de tamisage et le compost est ensuite distribué aux riverains.

À court terme, l’objectif de cette démarche éco-citoyenne est que l’outil, équipé de sondes, soit géré de façon autonome par les riverains. Ils seront aidés d’une application numérique qui fournira en temps réel, via la plateforme Waste Connexion, des indicateurs clés -tonnage, taux d’humidité, température, CO2, ammoniaque- pour une pratique optimale du compostage de quartier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *