Montpellier : quand Roméo et Juliette devient Roméo et Julien.

HOMOPHOBIE. Un peu de théâtre ce lundi 3 juillet  à Montpellier avec la comédie musicale « Roméo et Juliette » revisitée pour devenir « Roméo et Julien ». C’est l’histoire de deux garçons qui s’aiment avec pour toile de fond l’homosexualité.

L’idée de collégiens de 3ème qui, avec leurs professeurs ont écrit et mis en scène cette comédie musicale, afin de contribuer à la lutte contre l‘homophobie. « On la joue un peu partout en France et à Montpellier, c’est symbolique car l’association le Refuge est née ici » précisent les enseignants organisateurs.

Ils espèrent, avec ce projet pédagogique, contribuer à changer les mentalités, si bien pour le public qui vient voir la pièce, que pour les élèves dans une cour de récré où les « pédés » et « tarlouzes » sont encore monnaies courantes. La soirée est caritative au profit de l’association Le Refuge, dont le siège national est à Montpellier. Une association qui héberge les jeunes homosexuels rejetés par leur famille.

>> Pratique : « Roméo & Julien ». Spectacle de solidarité et de générosité avec un tarif d’entrée libre. Lundi 3 juillet 2017 à 20h30 au Théâtre d’O. Domaine d’O, 178 rue de la Carriérasse à Montpellier. Tarif libre • Infos : www.le-refuge.org
Inscriptions : https://www.helloasso.com/associations/association-nationale-le-refuge-agir-contre-l-isolement-des-jeunes/evenements/romeo-julien-spectacle-musical-au-profit-du-refuge-le-3-juillet-montpellier
En savoir plus sur http://e-metropolitain.fr/2017/07/01/montpellier-romeo-julien-au-profit-du-refuge/#zdKBp49849wWrIev.99

1 Comment

  1. Je pense que toute cette propagande homosexuelle désert la cause des homosexuels. Elle ne fait qu’ennerver chaque jour un peu plus la majorité qui en a marre de se faire bassiner toute la journée avec les droits des minorités. C’est surtout très pervers de ne pas débattre de la question avec des adultes mais de s’attaquer directement aux enfants pour je cite « déconstruire les stéréotypes ».
    C’est bien l’aveu qu’on est pas dans la discussion mais dans la propagande et le lavage de cerveau. On ne cherche pas à opposer des arguments, à débattre entre ADULTES. On s’attaquent aux plus faibles, à ceux qui ont le moins de possibilités d’argumenter, les ENFANTS. Tout ceux qui tentent d’argumenter sont relégués au rang d’homophobes par la gaystapo. La démocratie meure toujours sous les applaudissements.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *