Coups de couteau à Montpellier : l’auteur arrêté

VIOLENCES. L’auteur présumé des coups de couteau sur un jeune homme, lors d’une violente rixe ayant opposé une cinquantaine d’individus fortement alcoolisés dans la nuit de vendredi à samedi sur la place de l’Europe à Montpellier a été interpellé et placé en garde à vue au commissariat central. Métropolitain a évoqué ici, hier cette grosse bagarre entre deux groupes, sur le parking d’établissements de nuit des berges du Lez.

Deux groupes se sont croisés vers 2h samedi sur ce parking du bout de la place de l’Europe, 25 sortant d’un pub, les 25 autres squattant les lieux à l’extérieur. Sans mobile apparent selon une source proche de l’enquête contactée ce dimanche par Métropolitain, à cause seulement d’un regard ou d’un mot de travers alors que les 50 individus étaient avinés, les jeunes montpelliérains ont décidé d’en découdre à coups de pied, de poing et de tête.

Auteur en fuite

L’un d’eux a sorti un couteau de sa poche et a lacéré le visage, la tempe et le cou d’un autre. Un des coups de lame est passé juste à côté de la carotide. La victime a été hospitalisée, ainsi qu’un autre jeune homme blessé, lui à coups de poing à la tête et qui a reconnu son agresseur, qui cuvait dans un coin du parking à l’arrivée des policiers. L’agresseur présumé a été remis en liberté hier soir à l’issue de sa garde à vue, avec une convocation pour être jugé ultérieurement devant le tribunal correctionnel.

Caméras de vidéosurveillance

Les policiers de la sûreté départementale de l’Hérault recherchaient l’auteur des coups de couteau. Il a pu être isolé sur des images grâce au visionnage des caméras de vidéosurveillance de la Ville de Montpellier par les agents du centre de supervision urbain -CSU-, identifié et interpellé samedi après-midi à son domicile de Montpellier. Âgé de 18 ans, il était fortement alcoolisé au moment de son geste qui aurait pu avoir de graves conséquences, si la carotide avait été touchée.

Le couteau n’a pas été retrouvé, le suspect ne se souvenant plus de l’endroit où il s’en est débarrassé, mais il a reconnu être celui ayant poignardé la victime, au motif qu’il est agressif et violent quand il a le vin mauvais…

Sa garde à vue a été prolongée ce dimanche au commissariat central. Il sera jugé lundi après-midi en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel pour violences volontaires avec arme, à l’issue de sa présentation au parquet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *