Orchestra-Prémaman : 33,6 M€ de déficit, l’action plonge en bourse

ÉCONOMIE. L’action du groupe Orchestra-Prémaman, dont le siège social se trouve à Saint-Aunès à l’Est de Montpellier a plongé en bourse, après l’annonce du déficit record de 33,6 M€. Le cours de l’action a chuté vendredi de 28,75% à 7,31%.

Spécialisé dans les vêtements pour enfants, le groupe a annoncé cette perte vertigineuse, contre un bénéfice de 17,7 M€ pour l’exercice précédent. Créé en 1995 par le Montpelliérain Pierre Mestre, Orchestra-Prémaman semble payer l’ouverture depuis l’année dernière de 19 boutiques sur 33’000 m2 au total.

Deux directeurs relevés de leurs fonctions

Selon Pierre Mestre, le groupe aurait été victime de la hausse du dollar qui a eu des répercussions sur les ventes de textile, sans que cette augmentation ne puisse être répercutée sur les prix, à cause d’une forte concurrence sur le marché.

Conséquence de ces mauvais résultats, Jacques Blanchet, le directeur financier a été relevé de ses fonctions sine die, en fin de semaine. Stéphane Mangin, le directeur délégué en charge de l’activité puériculture a subi le même sort, avec effet immédiat.

Le nouveau directeur financier, Stefan Janiszewski arrive du groupe voisin Royal Canin -le siège social est à Aimargues, dans le Gard, où il occupait les fonctions de contrôleur financier. Il lui faudra avoir du chien, disons du mordant pour redresser ce mauvais état des lieux du groupe Orchestra-Prémaman.

 

1 Comment

  1. Tout le monde est payé au SMIC, 30€ de ticket restau par mois, des pauvres primes de 40€ et aucun insentive, mais je suis sur qu’ils trouveront le moyen d’encore économiser sur le dos de leur salarié.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *