Montpellier : les médiathèques Zola et Fellini fusionnent 

CULTURE. Déjà annoncée il y a plusieurs mois, Philippe Saurel a présenté la réorganisation des médiathèques Émile Zola et Fédérico Fellini qui seront réunies en un seul lieu. Cette dernière intègrera la médiathèque centrale qui connaîtra d’importants travaux de réaménagement entre 2018 et fin 2019. Le budget total consacré est de 5,2 M€ et des subventions seront demandées aux collectivités et à l’État.

Les locaux de la médiathèque Fédérico Fellini seront prochainement vendus et modifiés dans le cadre du réaménagement du Polygone. Aménagée en 1995 et spécialisée dans le cinéma avec également un important fonds de bandes dessinées, elle sera transféré à la médiathèque Émile Zola. Ce rassemblement permettra une meilleure lisibilité et une plus grande commodité pour le public en réunissant toute l’offre sur un même site. Les deux médiathèques enregistrent près de 725 000 entrée par an.

Un projet de contenu intellectuel

« Ce projet n’est pas qu’un projet de bâtiment c’est un projet de contenu intellectuel pour repenser la centrale » a expliqué Gilles Gudin de Vallerin, « Ce projet permettra de suivre l’évolution des pratiques et que Montpellier reste dans ce domaine un pôle d’excellence ». Le directeur du réseau des médiathèques insiste sur un autre point : « Une médiathèque est autant un lieu social qu’un lieu culturel. Ça l’est d’autant plus en période de crise économique. Avec ce projet, on pourra avoir une vraie médiathèque du XXIe siècle qui sera à la fois une tête de réseau des équipements de la métropole et une bibliothèque partenaire des bibliothèques nationales et internationales ».

Le cinéma et le jeu vidéo mis en avant

Construite en 2000, la médiathèque centrale Émile Zola prévoyait déjà la possibilité d’une extension avec une mezzanine. Tout est donc prêt pour accueillir les fonds de Fédérico Fellini. L’ensemble des travaux prévus seront donc des réaménagements ou des rénovations pour repenser au mieux les espaces. Une fermeture totale de la médiathèque durant les travaux n’est pas envisagée. Au coeur du projet de réaménagement, le cinéma et les jeux vidéo deviendront des éléments centraux de la médiathèque.

Les archives dans l’attente

Si dans le projet, les archives municipales, ainsi que les métropolitaines, doivent aller aux archives départementales, cet étape est pour le moment retardé. Le bâtiment, situé dans le quartier des Beaux-Arts, accueille actuellement le squat Luttopia 3 depuis plusieurs mois. Le lieu est devenu un refuge pour plus de 80 personnes essentiellement des sans-abris ou des demandeurs d’asile, palliant ainsi, avec une grande nécessité cet hiver, l’important manque de place d’accueil d’urgence dans la ville et le département. À ce motif le juge des référés a accordé la semaine dernière un délai de huit mois avant une évacuation. Philippe Saurel n’a pas caché son mécontentement : « Le juge a privilégié le droit au logement au droit à la propriété. Il est spécifié que la Métropole et la Ville pourront faire les mesures utiles pour bâtir le projet. Si nous étions entravés nous ferions à nouveau valoir nos droits ». Les travaux de réaménagement de la médiathèque Émile Zola étant réalisés par tranches, celle liée aux archives sera ainsi réalisée à la fin.

Les aménagements à venir :

Au rez-de-chaussée :

  • Transformation de l’auditorium en salle dédiée au cinéma d’une capacité de 200 places avec l’amélioration du confort des usagers et de la qualité des projections avec de véritables normes de cinéma.
  • Réorganisation partielle du Forum pour intégrer un espace « actualité enrichie » et un espace « ressources numériques » : la presse sera bien sûr toujours disponible dans cet espace qui accueille beaucoup de monde. Il s’agira surtout d’offrir une vitrine à l’offre numérique du réseau des médiathèques.
  • Transformation d’une partie du plateau « Musique et Danse » en « Espaces jeux vidéo » avec des consoles, des PC, des zones de réalité virtuelle, un coin famille…

Premier niveau :

  • Transformation de la salle de travail en laboratoire d’innovation au sein duquel un espace modulable de médiation numérique permettra d’expérimenter les possibilités ouvertes par les technologies numériques, dont celles issues de la FrenchTech.
  • Création d’une mezzanine de 600 m² afin de recevoir les espaces de visionnage de la vidéothèque et la bibliothèque du cinéma (prêt de livres, de CD et de DVD) et créer une salle de projection de 50 à 60 places.
  • Réaménagement léger de la salle des jeux de société et transformation de l’espace multimédia en salle de billard, babyfoot et bornes d’arcade.

Deuxième niveau :

  • Réaménagement de la zone dédiée à la bande dessinée.
  • Maintien de deux magasins des Archives avec rayonnages fixes et mobiles pour conservation des documents patrimoniaux de la médiathèque.

Troisième niveau :

  • Transformation de la salle de consultation des Archives en espace d’exposition. Cette reconversion permettra à la fois de libérer la salle polyvalente de la fonction exposition qui empêche la tenue de toute autre animation pendant de longues périodes et de dédier un espace pérenne à la mise en valeur du patrimoine. Philippe Saurel a indiqué vouloir superviser personnellement l’aménagement de cette future salle d’exposition.
  • Transformation de l’espace de travail en espace de préparation pour les expositions.
  • Agrandissements des espaces « retours décentralisés ».
  • Adaptation des espaces « circuit du document » et des espaces internes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *