VIDÉO. Législatives : Patricia Miralles, En Marche sur la première

Avec 34% des voix au 1er tour sur la 1ère circonscription, la candidate de la République en Marche, également conseillère municipale (majorité) de Montpellier, sera face à France Jamet du Font national.

Un petit mot sur votre Circonscription ?
Le point fort de cette circonscription, c’est sa diversité, du littoral jusqu’à Lavérune. J’ai beaucoup travaillé sur les territoires extérieurs : Palavas, Villeneuve-les Maguelone, Pérols, Lavérune, St Jean de Védas. Sur toutes ces communes, beaucoup de choses se rejoignent sur lesquelles je pourrais intervenir en tant que député. Je pense par exemple à la question du logement avec des communes victimes de deux lois qui se télescopent : la loi du littoral et la loi SRU. Si je suis élue, j’aiderai les maires qui ont des difficultés pour qu’ils puissent mener des projets.

Un élément fort de votre profession de foi ?
Je suis fille de Pieds-Noirs anciens combattant. Je vais appliquer les valeurs de la nation. L’urgence, c’est la sécurité avec des forces de police renforcées qui puissent exercer leur fonction sans être malmenés. Il faut réduire le sentiment d’insécurité chez les gens mais aussi chez les policiers. Je compte également me battre pour les oubliés de la nation : professions libérales, commerçants et artisans. Il faut qu’ils soient aidés : ce sera l’une des mes priorités si je suis élue.

Que vous inspire la forte abstention du 1er tour ?
Dans le faible taux de participation je vois deux grandes raisons : ceux qui ont fait le choix de ne pas voter pour des raisons personnelles, et il faudra analyser lesquelles… et ceux qui ne savent pas à quoi servent les députés. Je l’ai vécu pendant ma campagne : ils ne connaissent pas leur député.

Un argument pour convaincre les abstentionnistes ?
Les électeurs ont l’opportunité d’avoir de nouveaux députés, de renouveler profondément la classe politique avec beaucoup de femmes pour faire remonter les véritables attentes des citoyens. Il faut saisir cette opportunité.

>> Les candidats ont répondu à l’invitation commune de Radio Aviva sur la fréquence 88 FM et du groupe de presse Média Métropolitain (7OFFICIEL/MÉTROPOLITAIN). Les interviews à l’hôtel Océania-Le Métropole à Montpellier sont réalisées par Julien Cloppet, journaliste à Radio Aviva.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *