Législatives : réactions et appels à voter

ÉLECTIONS. Second tour des élections législatives, ce dimanche sur les 9 circonscriptions de l’Hérault. Ils appellent à voter pour les candidats qualifiés au premier tour :

>> Sabria Bouallaga, conseillère municipale et de la métropole

Dimanche 18 juin, nous avons rendez-vous  pour élire nos députés. Pour ces élections, je souhaite vous faire part de mon avis et de mon choix. Bien évidemment nous ne pouvons pas mettre au pouvoir le Front National, mais nous ne pouvons pas non plus voter pour des Insoumis.

J’ai  la conviction que le FN comme la France Insoumise ne sont pas des partis constructifs. J’ai durant la campagne des législatives rencontré bon nombre d’entre vous, j’ai pu voir le mal-être grandissant et les difficultés que chacun rencontre.

Aussi, je suis persuadée que ces partis -FN/FI- manipulent ce mal-être pour parvenir au pouvoir. C’est pourquoi j’estime qu’à Montpellier, il vaut mieux avoir des députés En Marche que des députés anti-système. Et c’est en toute conscience et sans calcul politique que j’appelle à voter sur chacune des circonscriptions montpelliéraines pour les candidats En Marche.
J’invite tous ceux qui me confiance à en faire de même ».

>> Jean-Pierre Rico, maire UDI de Pérols, 1ère circonscription

« Le 1er tour des élections législatives a marqué l’histoire de notre 5e République. Le peuple de Français s’est exprimé clairement sur son envie de Changement. Cette volonté s’est illustrée par un soutien massif aux candidats «la République en Marche». L’abstention record enregistrée lors de ces législatives est une caractéristique que nous ne pouvons pas ignorer. Tous les citoyens, tous les élus doivent se mobiliser afin de convaincre les abstentionnistes que nous comprenons le message qui nous est adressé.

Au-delà des enjeux de politique nationale, nous avons depuis 3 ans, sur notre territoire métropolitain, expérimenté une gouvernance nouvelle et moderne. Le pacte de confiance des maires, souhaité par le Président de la Métropole Philippe Saurel, en est la clé de voûte. Le dimanche 18 Juin 2017, j’appelle par conviction les Péroliennes et les Péroliens à voter pour Patricia Mirallès. Cette décision n’est pas un choix par défaut. Ses compétences, ainsi que sa proximité avec les réalités du territoire feront d’elle, une députée de grande valeur ».

Jean-Pierre Rico avec Patricia Mirallès.

>> Félix Allary, président du MoDem de l’Hérault

« Un scrutin bien prévisible vient de se clore, la première remarque en dehors du score, est le message de l’abstention atteignant un seuil historique sous la Veme République. Cette dérobade de nos concitoyens, certes prévisible, mais déconcertante est un désaveu de la démocratie due bien sûr à la lassitude de cette longue période électorale accompagnée par despéripéties, des atermoiements et des contestations juridiques entachant le climat ressenti dans une période très agitée.

C’est la création du quinquennat et l’évolution des consultations électorales qui est le résultat de ce déclin. Si une solution rapide n’y est pas apportée il est à craindre de constater la disparition de candidats expérimentés et ancrés dans le territoire au profit d’une liste établie par Paris comme cela a été le cas dans certaines circonscriptions.

François Bayrou l’avait bien compris dans son apport décisif à l’élection présidentielle lorsqu’il avait évoqué le temps de réformer rapidement en préconisant la contraction des deux scrutins et l’introduction d’une part de proportionnelle dans tous les scrutins.

Certes il n’est pas question de repartir dans les dérives et à ce titre j’appelle à conforter le vote présidentiel en rappelant ces règles essentielles pour une démocratie active et responsable. Dans notre département, bien que le Centre ne soit pas représenté dans
ces élections comme je l’ai regretté, je soutiens sans aucune ambiguïté les candidats En Marche! Et ce qu’ils soient opposés au FN ou à la « France Insoumise » car je n’oublie par la longue hésitation des responsables locaux et nationaux de ce parti à appeler à voter contre le FN lors du deuxième tour de l’élection présidentielle. »

Félix Allary, à droite.

>> Hussein Bourgi, patron de la fédération du PS de l’Hérault

« Nous prenons acte des résultats du premier tour des élections législatives dans l’Hérault, où aucun de nos candidats n’est qualifié pour le second tour. Comme au niveau national, nous sommes victimes d’une lame de fond et nous essuyons une défaite lourde dont nous assumons collectivement la responsabilité. Nous saluons les électeurs qui malgré un contexte difficile nous ont renouvelé leur confiance. Nous serons à leurs côtés pour mener les combats pour la protection de notre modèle social.

Nos candidats n’ont pas démérité; ils ont fait une belle campagne qui n’a pas été couronnée du succès qu’ils étaient légitimement en mesure d’espérer. 
Je veux les remercier chaleureusement tout comme les militants et les sympathisants qui les ont accompagnés.

J’adresse en particulier notre reconnaissance et notre gratitude à nos députés sortants pour le travail accompli pendant ce quinquennat.

Attachés aux principes fondateurs de notre démocratie et de notre République, nous appelons nos électeurs à voter contre le FN au second tour dans toutes les circonscriptions où celui-ci est qualifié.    

Pour l’avenir, nous sommes convaincus que le combat contre les inégalités, et que l’engagement pour la préservation de notre modèle social et de nos services publics nécessiteront un Parti Socialiste à refonder et à reconstruire. C’est à cela que nous allons aussi nous employer pour continuer à oeuvrer au service de la France et des Français ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *