Législatives : le Medef nommera des référents territoriaux

LÉGISLATIVES. Après le scrutin de dimanche, le Medef Montpellier-Sète-Centre-Hérault désignera des référents territoriaux en lien direct avec les députés. Leur objectif sera de faire le lien entre les chefs d’entreprises et les députés.

Au lendemain du 1er tour, le Medef rappelle quelles sont les mesures économiques urgentes qu’il souhaite voir mise en place : la suppression de l’ISF -baisse de l’IS à 22/25%-, la baisse des impôts de production, la suppression de la durée légale des 35 heures, la suppression du compte pénibilité, le plafonnement des indemnités prudhommales, la réforme du droit du travail. Sur le prélèvement à la source, « bien que décalé d’un an, le dispositif reste une contrainte lourde de conséquences. Ce délai supplémentaire doit servir à revoir le dispositif et à tester la solution d’un prélèvement par l’administration qui sera plus simple, moins onéreuse et plus efficace » souligne Samuel Hervé, président du Medef Montpellier-Sète-Centre-Hérault.

Les 7 mesures d’urgence

Selon Samuel Hervé, « les modèles économiques se réinventent aujourd’hui. Les entreprises doivent pouvoir s’adapter sans contrainte pour se réinventer et innover ». C’est pourquoi le Medef prône pour des politiques publiques SMART : simples (et compréhensibles), mesurables, acceptables (par la majorité des concitoyens), réalistes et inscrites dans le temps. Le Medef Montpellier diffuse sur son site internet un document intitulé « Les 7 mesures d’urgence pour rétablir la confiance » et « Les 4 axes de réformes » à mener dans les 5 ans.

Enfin, Samuel Hervé désignera au lendemain du second tour des législatives, des référents au sein du Medef qui seront les interlocuteurs privilégiés des nouveaux députés et qui les rencontreront au moins deux fois par an pour recueillir les besoins et attentes des chefs d’entreprises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *