Arnaque : des vins « made in France » seraient espagnols

0
Cave à vins.

ENQUÊTE. Le très sérieux magazine 60 Millions de consommateurs lance un pavé dans la mare, ou plutôt dans la barrique : des bouteilles de vins estampillées « made in France » proviendraient en réalité de caves espagnoles. Ce n’est pas nouveau, puisque des arnaques identiques ont déjà été mises au jour ces dernières années. Explications.

Le « made in France » a bonne réputation et beaucoup préfèrent acheter français, car cela leur semble être un critère qualitatif. Pourtant, il peut y avoir tromperie et certains produits ne sont pas aussi français qu’ils en ont l’air…

- Annonce -
PAVÉ 250

Ce n’est donc pas une nouveauté, la nourriture française fait vendre et les producteurs de melon marocain l’ont bien compris, en cultivant un légume charentais qui a pourtant poussé de l’autre côté de la Méditerranée. Mais les melons ne sont pas les seuls à jouer avec les mots. Certains vins affichent « made in France » sur leur emballage, alors qu’il s’agit en réalité de vin provenant d’Espagne.

Un prestigieux domaine

Ce sont nos confrères de 60 millions de consommateurs qui une fois de plus, ont mené l’enquête et découvert cette pratique peu scrupuleuse. Le magazine accuse notamment un « prestigieux domaine » du Sud-Ouest de la France et le soupçonne d’avoir « introduit plus de 25’000 hectolitres de vins espagnols au cours des trois dernières années, et de les avoir transformés en vins français, puis revendus en vrac à des négociants ». Une « opération ultra-rentable », puisque le vin espagnol est négocié 0,35 centime d’euro le litre, contre 0,75 à 0,90 centime d’euro le litre pour le vin français.

« Chasse aux étiquettes » ouverte

Une arnaque qui trompe le consommateur, puisqu’il pense acheter du vin français et se retrouve en réalité avec du vin d’origine espagnole. Pour 60 Millions de Consommateurs qui a déclaré la « chasse aux étiquettes ouverte», il s’agit « d’une fraude à la ‘francisation’ ». En effet, de nombreux vins affichent sur leur emballage des noms aux sonorités françaises et il est souvent difficile de s’y retrouver, puisque côte à côte dans les rayons, se trouvent des vins aux noms très proches.

C’est en y regardant de plus près que l’on peut voir ceux portent une indication géographique protégée -IGP- et ceux qui sont conditionnés en France, mais fabriqués en Espagne.

Colère dans l’Hérault

Lors d’opérations récentes dans des rayons de supermarchés de l’Hérault, des viticulteurs en colère avaient dénoncé cette absence d’étiquetage sur des bouteilles de vin, trompant ainsi les consommateurs. Ils avaient mené des actions pour sensibiliser les directeurs de grandes et moyennes surfaces, ainsi que les élus.

La présidente de la Région Occitanie, Carole Delga sensible à cette colère des viticulteurs d’ici a alerté le gouvernement pour prendre en considération ce problème des étiquettes trompeuses.

- Annonce -Téléchargez dès maintenant notre nouvelle application mobile >> http://urlz.fr/5ohh.
PARTAGER
mm
Sa passion, c’est son métier depuis déjà 36 ans. Spécialisé dans le traitement des faits-divers et dans les chroniques judiciaires, ce « roi du scoop » natif du Luberon ne compte jamais ses heures. Ses atouts : une plume aiguisée et un réseau d’informateurs à faire pâlir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here