Finale LFB / match 1 : Montpellier-Lattes s’incline sur son parquet

BASKET. Le premier acte de la finale du championnat de France de basket entre Lattes-Montpellier et Villeneuve-d’Ascq se jouait ce soir au palais des sports des Lattes. Le match 1 est revenu aux Nordistes 79 à 64. Les deux équipes se retrouveront dès dimanche à 15h dans la même salle avant de jouer la deuxième et troisième manche dans le Nord. La finale se jouant au meilleur des 5 matches, la défaite semble déjà interdite pour des Lattoises très fatiguées.

Après les trois matches nécessaires pour éliminer Bourges en demi-finale, le BLMA retrouvait déjà son parquet pour jouer cette finale inédite. La série s’annonce comme un marathon pour les championnes en titre. Et ce match 1 a bien confirmé cette impression face à Villeneuve-d’Ascq. Plus fraîches, les Nordistes, qui n’ont eu besoin que deux matches pour se défaire de Charleville-Mézières, ont largement dominé les débats.

Débuté sur un faux rythme, le premier quart-temps s’emballa au bout de 5 minutes. Villeneuve-d’Ascq prenant un avantage de 4 points, Gaëlle Skrela dégaina un tir longue distance pour revenir à 14-15. Dans la foulée, les Nordistes reprenaient un avantage de 4 points auxquels répondait Kristen Mann par un tir à 3 points. Hallucinante d’adresse lors du précédent match, l’Américaine fut totalement muselée dans cette finale. Sur une contre-attaque, Sarah Michel permettait aux Lattoises de revenir à égalité 19-19. Mieux, la meneuse Renée Taylor donna l’avantage 22-19 avec un nouveau tir à 3 points ponctuant une série à 8-0. La défense adverse devint plus dure et permis à Villeneuve d’Ascq de conclure ce premier quart temps en tête 24-25.

Le match prit alors la même tournure que le match 1 de la demi-finale où Bourges s’était imposé. Dans le deuxième quart-temps, les Lattoises étaient présentes défensivement pour contraindre leurs adversaires à des tirs compliqués mais totalement absente aux rebonds. Offensivement, le manque de circulation obligeait les Gazelles à tirer à outrance. À ce jeu, l’adresse ne pouvait toujours être présente. Les Lattoises restaient 7 minutes sans marquer n’inscrivant que 8 points dans le deuxième quart-temps. Les joueuses de  Villeneuve-d’Ascq, Valériane Ayayi et Virginie Brémont en tête, trouvaient leur rythme pour mener à la pause 32-41.

Des joueuses trop fatiguées pour résister

Dès le retour des vestiaires, Mame-Marie Sy-Diop planta un 3 points. Comme pour montrer que le BLMA allait se battre, Sarah Michel lui répondit immédiatement de la même manière. Mais avec une défense de zone encore trop friable, Villeneuve-d’Ascq continuait de se régaler aux rebonds s’en offrant même trois sur la même action. Cela en était trop pour Valéry Demory qui prit un temps mort après seulement 3 minutes. Ce dernier se concrétisa par plus d’agressivité en défense et des rebonds retrouvés. Petit à petit, les Gazelles trouvaient un rythme, notamment par l’intermédiaire de Renée Taylor, qui prenait enfin le jeu à son compte, enchaînant un 7-0 en 1’30 pour revenir à 6 points. Villeneuve-d’Ascq ne menait plus que 48-54.

Mais le coeur a ses limites et la fatigue se fit sentir dans le quatrième quart-temps de ce cinquième matches en 17 jours pour les Lattoises. D’autant que Villeneuve-d’Ascq débutait tambour battant en infligeant 11 points en 5 minutes à leurs adversaires. Par un 3 points, Renée Taylor interrompu la série. L’Américaine récidiva pour maintenir le BLMA en vie 68 à 54. La fin de match, parfaitement gérée par les visiteuses, ne laissait que peu d’espoir de victoire aux Gazelles. Villeneuve-d’Ascq remporte cette première manche 79-64.

Match 2 : dimanche 7 mai à 15h au palais des sports de Lattes. Billetterie en ligne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *