Illustration - D.R.

PLAINTES. Deux sapeurs-pompiers du centre d’intervention et de secours -Cis- de Capestang, ainsi que le chef de centre et deux gendarmes de la brigade de gendarmerie de cette commune de l’ouest de l’Hérault, rattachée à la compagnie de Béziers ont déposé plainte pour insultes et menaces de mort, auprès du procureur de la République de Béziers.

Les faits remontent au mois d’octobre dernier, mais la décision de déposer des plaintes remonte à ces derniers jours, après que toutes les pièces et les témoignages aient été regroupés dans le dossier complet, transmis au procureur pour que des suites pénales soient données.

Victime d’une agression

- Annonce -

En octobre dernier, une femme a été victime d’une agression, à Capestang. Légèrement blessée, surtout très choquée, elle a appelé le 18-112, le numéro d’urgence des pompiers. Le Codis 34 a alors dépêché l’ambulance de la caserne de Capestang. À l’arrivée des sapeurs-pompiers, la victime était calme. Elle n’a manifesté aucune animosité envers les “soldats du feu” secouristes.

Plainte du Sdis 34

C’est l’arrivée d’une patrouille de gendarmerie qui a entraîné un changement radical de comportement. La victime est devenue violente dans son attitude envers toutes les uniformes présentes, les insultant copieusement en les traitant de tous les noms d’oiseaux et en les menaçant de mort.

Les deux pompiers et les deux gendarmes ont décidé de porter plainte. L’auteure des faits présumés sera prochainement entendu. Le chef de centre de Capestang s’est joint à ces plaintes au nom du Sdis 34.

Hier, Métropolitain a révélé ici, qu’un sapeur-pompier volontaire de la caserne de Montagnac a été frappé mercredi sur une intervention à Aumes.

PARTAGER
mm
Sa passion, c’est son métier depuis déjà 36 ans. Spécialisé dans le traitement des faits-divers et dans les chroniques judiciaires, ce « roi du scoop » natif du Luberon ne compte jamais ses heures. Ses atouts : une plume aiguisée et un réseau d’informateurs à faire pâlir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here