Droit à l’information : le Club de la presse lance un appel à la mobilisation

0
Club de la Presse - ©AReoVISION - Olivier LAVAUD.

DROIT À L’INFORMATION. Depuis sa création, la défense de la liberté de la presse constitue une préoccupation constante pour le Club de la presse Occitanie. Mais d’après le club, « en plus de 32 ans, jamais il n’a été relevé autant de failles et de pratiques liberticides dans notre région ».

« Nous sommes toujours Charlie et pour cause… On ne peut pas s’attaquer aux journalistes dans l’exercice de leur fonction, de quelque manière que ce soit. » – précise le Club de la presse, dans un communiqué envoyé aux rédactions ce mercredi.

- Annonce -
PAVÉ 250

En créant une cellule de veille, pour échanger avec des élu(es) et des journalistes régionaux volontaires, le Club de la presse Occitanie a provoqué une démarche concertée pour ne pas laisser ces dérives sans réponse.

Cinq agressions en moins de deux mois

  • Le 10 février, à la suite de l’interpellation de 2 personnes qui projetaient de faire un attentat, un JRI et une journaliste de Midi Libre ont été violemment pris à partie à Marseillan et ont dû se réfugier chez des locaux en attendant le Peloton de Surveillance et d’Intervention de la Gendarmerie. Des journalistes de France 2 et France 3 ont aussi été menacés sur place.
  • Le 23 février, une journaliste de France Bleu Hérault a été agressée par une vingtaine de jeunes alors qu’elle couvrait une manifestation à Montpellier.
  • Le 2 mars, pendant le meeting de François Fillon à Nîmes, deux photoreporters ont été malmenés par les policiers du service de sécurité et expulsés alors qu’ils étaient accrédités.
  • Le 9 mars, lors d’une réunion publique de soutien à François Fillon dans les Pyrénées-Orientales, une journaliste a été prise à partie et humiliée publiquement au sujet de son métier et questionnée sur son intégrité.
  • Le 19 mars, une journaliste de TF1 s’est faite insultée sur les réseaux sociaux par le maire de la Salvetat-sur-Agout, après le départ en trombe de Nicolas Dupont Aignan du plateau.

Appel à la mobilisation

Le Club a décidé de rédiger une tribune, un appel à une mobilisation confraternelle. Co-signée par près de 110 personnes (à ce jour), des journalistes, des syndicats de journalistes, des patron(nes) de médias et des parlementaires, son objectif est de sensibiliser nos représentants mais aussi le grand public, afin de faire cesser ces dérives. Elles sont non seulement inacceptables mais aussi dangereuses pour notre démocratie.

- Annonce -Téléchargez dès maintenant notre nouvelle application mobile >> http://urlz.fr/5ohh.
PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here