Lunel : le spectacle « 9 » mis en scène

0

THÉÂTRE. Renouvelé, mais toujours inattendu, le co-accueil artistique entre les ATP de Lunel et la Ville de Lunel invite la Compagnie Le Petit Théâtre de Pain sur la scène de la salle Georges Brassens, vendredi 28 avril prochain.

Les Amis du Théâtre Populaire savent bien choisir les pièces qu’ils inscrivent à leur programmation. Et c’est encore le cas avec « 9 », un texte de Stéphane Guérin sur une mise en scène de Manex Fuchs.

- Annonce -
PAVÉ 250

Délaissant son Pays Basque pour jouer « 9 » pendant plusieurs semaines à Paris, Le Petit Théâtre de Pain a reçu un très bon accueil de la part du public et de la presse connue pour être difficile. La pièce a été saluée et récompensée de 3 T dans la Figaroscope et Télérama : déjà une belle récompense pour cette pièce reconnue de grande qualité ! Et aujourd’hui, après le Théâtre 13 à Paris, c’est à Lunel que les comédiens font étape.

« Une intime conviction ? »

« Avez-vous une intime conviction ? » demande d’entrée, le président du tribunal aux neuf jurés réunis pour décider du sort d’un adolescent présumé coupable du meurtre de ses grands-parents. D’entrée le public entre dans la pièce et dans cette ambiance. Inspirée du film de Sidney Lumet « Douze homme en colère », la pièce ne laisse aucun répit et plonge le public dans la réflexion.

Avec leurs mensonges et leurs secrets plus ou moins avouables, les neuf personnages font frémir autant que rire. Les jurés sont à l’épreuve pendant une très longue nuit, sans possibilité de fuir, entre lassitude et doute quant à la notion de « l’intime conviction ». Le dispositif scénique « tri-frontal », très original, rappelle l’agencement d’une salle d’audience. Ce vis-à-vis en trois dimensions, est un moyen de renforcer le huis-clos et de mettre le public au cœur des délibérations : il se retrouve alors fasciné par cette réflexion sur la faculté et la difficulté de juger. Entre musique sur scène et écriture chorégraphiées, Le Petit Théâtre de Pain cultive cet esprit de troupe qui lui est propre, réinvente un théâtre vivant métissé.

Comédiens-jurés

Les comédiens incarnent les jurés : presque une petit société, ils représentent un panel de la population, ils ont le reflet des spectateurs qui eux aussi doutent. Mise en scène pertinente, dialogue percutants accompagnés par l’émotion des instants dansés, « 9 » est un spectacle coup de poing. Au final, le verdict est unanime : le public sort du spectacle troublé mais convaincu d’avoir vécu un grand moment de théâtre.

> L’histoire : neuf jurés d’assises se retrouvent enfermés dans une salle de délibération après trois jours de procès. Durant toute la nuit, ils vont décider du sort de Karim Bourdon. À 16 ans, ce jeune homme né aux Comores et accueilli par une famille française aurait sauvagement assassiné ses grands-parents d’adoption.

Cinq hommes et quatre femmes ont été tirés au sort par la justice française pour décider de son sort. Un musicien, un chômeur, une graphiste, un patron, un retraité, une enseignante, un médecin… tous mènent des vies différentes mais sont unanimes sur un point: en finir vite avec cette affaire pour reprendre le cours de leur vie. Les preuves sont accablantes, le verdict sans appel.

La monstruosité des actes et les aveux en garde à vue du présumé coupable le condamnent à la perpétuité… Mais, ils ne quitteront la salle qu’après avoir rendu un avis à l’unanimité. S’engagent alors les débats où percent l’égoïsme des uns et les traumatismes des autres.

- Annonce -Téléchargez dès maintenant notre nouvelle application mobile >> http://urlz.fr/5ohh.
PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here