Hérault : l’inquiétant silence d’un globe-trotter depuis trois mois

MYSTÈRE. Arthur Angé, un architecte paysagiste de 30 ans domicilié à Lieuran-Cabrières, dans l’Hérault, parti faire le tour du monde, n’a plus donné signe de vie depuis le 27 janvier, date à laquelle il  a téléphoné à un proche, après avoir envoyé un email du Bangladesh à sa famille. Un anormal silence.
C’est l’inquiétude à Lieuran-Cabrières, au pied du lac du Salagou, à 50 km à l’ouest de Montpellier, depuis qu’Arthur Angé ne se manifeste plus. Très inquiets, sa famille et ses amis remuent ciel et terre pour qu’on les aide à retrouver sa trace.

Arthur Angé est un globe-trotter qui parcourt la planète. Il y a trois ans, son diplôme d’architecte paysagiste en poche, ce jeune héraultais de 30 ans a décide de réaliser son rêve : faire le tour du monde à pied. Chaque mois, comme l’explique sa famille qui a ouvert une page Facebook Arthur Whereareyou, il envoyait un email pour donner des nouvelles aux siens, qui le suivaient dans ce long et spectaculaire périple.Arthur Angé ne prenait pas l’avion, « trop polluant ». Après avoir sillonné les côtes européennes et africaines en sac à dos, il avait passé Noël avec son frère et sa sœur en Inde. Avant de reprendre la route seul vers le Bangladesh. Fin janvier, il voulait prendre un bateau depuis le sud du Bangladesh pour rejoindre la Malaisie et retrouver une amie. Depuis, c’est le trou noir ? A-t-il pu prendre ce bateau ? A-t-il réussi à rejoindre son amie ? Mystère.

Ambassades mobilisées

La maman d’Arthur qui vit à Lieuran-Cabrières a attendu deux mois après le dernier mail de son fils, envoyé le 26 janvier depuis la capitale bangladaise Dhaka, pour alerter les autorités : « Je le croyais sur un bateau, j’ai donc patienté ».

Le centre de crise et de soutien du ministère des Affaires étrangères a depuis été saisi par la famille de sa « disparition inquiétante ». Les ambassades françaises de la région ont été informées et se disent mobilisées. Pour sa mère et les proches, il y a « urgence ». Pourquoi le globe-trotteur héraultais garde t-il le silence ?

>> Si vous avez des informations qui pourraient aider ses amis et sa famille, vous pouvez les contacter par email : arthurangemissing@gmail.com ou au : 06 50 86 25 76. Vous pouvez également consulter la page facebook dédiée aux recherches

3 Comments

  1. Ça parait insensé de traverser le pays le plus pauvre du monde à pieds et sans téléphone portable. On est bien naïf lorsqu’on est jeune, on apprend à ses dépends que les gens ne sont pas ce que l’on le croit.

  2. Dans l’hypothèse qu’il lui soit arrivé quelque chose, qui vous dit qu’un téléphone aurait pu tout changer? Vous ne savez rien sur les conditions de sa disparition et vous le jugez sur sa jeunesse et sa naïveté… A 30 ans on est plus tout jeune ni naïf comme à 20 ans encore que cela ne veut strictement rien dire. Il venait quand même de traverser l’europe , l’afrique et l’asie à pied pendant 3 ans visiblement donc je pense qu’il avait assez de « bagages » pour juger les gens ou une situation dangereuse. En tout cas bien plus que nous qui pensons connaître le monde à travers internet, la presse et la télé bien installé dans notre canapé…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *