Près de Montpellier : un moniteur d’hydrospeed se noie au Pont du Diable

DRAME. D’importants moyens de secours ont été engagés à 17h40 ce mercredi par le Sdis 34 pour retrouver un homme porté disparu dans le fleuve Hérault, sur le site touristique très connu dit du Pont du Diable, entre Saint-Jean-de-Fos et Saint-Guilhem-le-Désert, au nord-ouest de Montpellier.

Le corps de la victime a été repêché à 18h45. En dépit de massages cardiaques pratiqués par les secouristes, l’homme est décédé. Âgé de 32 ans, il résidait dans les gorges de l’Hérault.

Dès leur arrivée sur place, les sapeurs-pompiers d’Aniane, puis de de Clermont-l’Hérault avaient requis le renfort des plongeurs du groupe aquatique du Sdis 34 et un médecin dépêchés sur les lieux à bord de l’hélicoptère de la Sécurité civile, le Dragon 34. Il s’agissait de localiser le baigneur, qui serait noyé. Des témoins l’auraient vu être emporté par les eaux et couler.

Nage en eau vive

Selon nos informations, le noyé serait le moniteur d’un groupe qui pratiquait l’hydrospeed, plus communément appelé la nage en eau vive, un sport très couru dans les gorges de l’Hérault. Les circonstances du drame n’étaient pas connues avec précision. Les gendarmes de la compagnie de Lodève sont sur place.

Ce site qui est le théâtre chaque année, dès l’arrivée des beaux jours de chutes, quelquefois mortelles depuis le vieil ouvrage qui surplombe le fleuve Hérault d’une quinzaine de mètres. Les victimes sautent depuis le pont dans l’eau après des défis. Des noyades ont également eu lieu dans le passé lors de descentes du fleuve en canoë-kayak ou autres pratiques de sport aquatique.

L’hydrospeed.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *