Voitures d’occasion : attention aux escrocs « aux clés de contact »

0
Ne vous faites pas voler votre voiture d'occasion.

VOLS. Le marché de la voiture d’occasion se porte bien. Plus de 500’000 véhicules de seconde main ont été vendus l’an dernier en France. Il faut dire que rares sont les personnes qui ont les moyens de s’offrir une voiture neuve. Mais, attention : ce marché florissant intéresse de plus en plus d’escrocs.

Une arnaque fait beaucoup de victimes actuellement dans le Grand Sud : elle touche les particuliers qui ont mis en vente leur véhicule d’occasion. Récemment, plusieurs personnes ont été victimes d’un vol de voiture, notamment à Avignon, dans le Vaucluse, via une technique très simple, mais qui semble avoir fait ses preuves : concrètement, le voleur donne rendez-vous au vendeur, après avoir lu l’annonce de mise en vente, pour inspecter le véhicule, avant de se décider.

Conseils

- Annonce -
PAVÉ 250

Le futur acheteur demande alors au vendeur de pouvoir se mettre au volant. Détail : il a remarqué que les clés se trouvaient sur le contact. Tout se passe alors très vite : l’acheteur, qui est en fait un escroc démarre en trombe, sous les yeux du vendeur resté debout devant le véhicule, impuissant. Et déconfit.

Conseils : n’oubliez pas de retirer les clés du démarreur si l’acheteur vous demande de s’asseoir sur le siège du conducteur. Et si jamais l’acheteur demande à faire un essai, grimpez à bord avec lui, mais exigez avant une pièce d’identité, car des passagers ont été braqués et expulsés de leurs véhicules, ces dernières semaines. Si l’acheteur refuse de vous donner une pièce d’identité, ne prenez pas de risque, ne le laissez pas faire l’essai.

- Annonce -Téléchargez dès maintenant notre nouvelle application mobile >> http://urlz.fr/5ohh.
PARTAGER
mm
Sa passion, c’est son métier depuis déjà 36 ans. Spécialisé dans le traitement des faits-divers et dans les chroniques judiciaires, ce « roi du scoop » natif du Luberon ne compte jamais ses heures. Ses atouts : une plume aiguisée et un réseau d’informateurs à faire pâlir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here