Hérault : débroussaillement obligatoire dans 264 communes

PRÉVENTION. Chaque année, dès l’arrivée des beaux jours qui annoncent un été chaud sur le front des feux de forêt, le message distillé par les autorités est le même : débroussailler pour préserver la nature et ses biens est une nécessité, voire une obligation.

C’est une obligation dans 264 communes héraultaises à risque d’incendie de forêt. La préfecture de l’Hérault rappelle lque e débroussaillement est obligatoire autour des constructions situées à moins de 200m des espaces boisés, landes, maquis et garrigues.

Les propriétaires doivent réaliser les travaux sur 50m autour des constructions et sur 5 mètres de part et d’autre des voies privées d’accès.

Le débroussaillement permet de :

  • Protéger les personnes et les biens, en diminuant la végétation naturelle combustible en périphérie de celles-ci.
  • Sécuriser l’intervention des personnels de la lutte contre l’incendie.
  • Protéger la forêt en permettant de limiter le développement d’un feu à partir d’une zone habitée.

Les maires sont responsables

Le contrôle des obligations légales de débroussaillement (OLD) relève de la responsabilité des maires, indique la préfecture. En cas de non réalisation, les propriétaires des constructions s’exposent à une contravention pouvant s’élever à 1500 €, avec mise en demeure. En cas de sinistre, les dommages pourront ne pas être couverts par l’assurance et la responsabilité du propriétaire recherchée.

La direction départementale des territoires et de la mer -DDTM- de la préfecture de l’Hérault précise que les feux de forêt sont le deuxième risque naturel majeur, après les inondations, auquel sont exposées les populations du département de l’Hérault.

165 feux par an

En moyenne chaque année dans le département, 165 incendies de végétation basse et de forêt mobilisent les moyens d’intervention et de secours et dévastent 826 ha.

Par ailleurs, 320 000 € d’aides -Etat et Europe- sont consacrés annuellement aux ouvrages de défense des forêts contre les incendies -DFCI- comme les pistes forestières et les citernes pour ravitailler les porteurs d’eau. En 2016 une centaine de kilomètres de pistes a ainsi été réaménagée par le conseil départemental de l’Hérault et l’Office national des forêts, l’ONF..

L’intervention des pouvoirs publics et des collectivités en matière de prévention des incendies de forêt ne saurait être efficace sans l’action de débroussaillement des propriétaires concernés.

Pratique : toutes les informations et la carte des zones concernées sur le site internet des services de l’État. Contacts : en mairie de votre construction ou terrain ou à la DDTM au 04 34 46 60 53.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *