Le maire de Grabels fait condamner Montpellier Journal

palais justice montpellier

JUSTICE. Le tribunal correctionnel de Montpellier a condamné Montpellier Journal et le responsable de publication, Jacques-Olivier Teyssier à 1000 € d’amende avec sursis et à verser 800 € à René Revol, le maire de Grabels -Parti de gauche- au titre de dommages-intérêts pour diffamation.

René Revol a traîné Jacques-Olivier Teyssier en justice, pour un post publié le 5 février 2015 dans Montpellier Journal, le mettant en cause en tant que maire de cette commune et l’accusant d’avoir couvert de cadeaux un entrepreneur en bâtiment local.

Dans son droit de réponse diffusé par cette feuille locale le 11 mars 2015, le maire de Grabels, par ailleurs vice-président de Montpellier Méditerranée Métropole (3M), avait dénoncé « une campagne de dénigrement bien orchestrée, avec des arguments fallacieux et mensongers ». Dans la foulée, René Revol avait annoncé à l’ouverture d’une séance du conseil municipal de Grabels, qu’il portait plainte au civil pour diffamation et au pénal pour dénonciation calomnieuse.

Après cette condamnation pour diffamation présumée, Montpellier Journal a un délai pour interjeter appel.

1 Comment

  1. Tout simplement dégueulasse… Cet ami de Mélanchon ne mérite pas sa place et va fait perdre pas mal de voies à l’espoir de la France insoumise. M. Teyssier à simplement fait son travail de journaliste, car c’est un vrai journaliste, et M. Revol est un voleur puisqu’il a utilisé les derniers de la municipalité pour attaquer un journaliste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *