Vaucluse : apprenti terroriste ou passion des explosifs ?

PRISON. Un habitant d’Apt, dans le Vaucluse âgé de 25 ans a été mis en examen vendredi soir pour fabrication, détention et transport d’explosifs par un juge d’instruction du tribunal de grande instance d’Avignon et incarcéré, après la saisie à son domicile du centre-ville de 6 kilos de produits explosifs.

Selon le procureur de la République d’Avignon, l’hypothèse d’un acte terroriste qui était en préparation est exclue, même si pour les policiers du groupe antiterroriste nouvellement créé au Service régional de police judiciaire -SRPJ- de Montpellier, qui ont géré les 96 heures de garde à vue, le jeune homme pouvait jouer l’apprenti terroriste.

Du TATP

En effet, avec les substances chimiques retrouvées chez lui avec les 6 kilos d’explosifs, le jeune chômeur pouvait fabriquer du TATP, une bombe redoutable utilisée pour les attentats sanglants de Paris et que des Héraultais interpellés récemment à Montpellier, Clapiers, Sète et Marseillan s’apprêtaient à tester.

C’est un commerçant d’Apt bien inspiré qui avait signalé aux gendarmes de la compagnie de Pertuis, l’achat de ces produits chimiques par le suspect, qui, en garde à vue à l’hôtel de police de Montpellier a répété que son objectif n’était pas de faire exploser une bombe artisanale, mais d’éveiller sa curiosité pour les explosifs, une passion née depuis la multiplication des attentats dans le monde et en France.

Le jeune aptésien avait d’ailleurs déjà défrayé la chronique, ces dernières semaines : il avait enterré des bâtons d’explosifs inoffensifs dans le jardin public de la sous-préfecture du Vaucluse et avait fabriqué une ceinture d’explosifs en pâte à modeler…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *