Lodève : un collectif veut des urgences à l’hôpital

SANTÉ. Un collectif composé d’organisations syndicales, d’associations et de partis politiques vient de se créer pour réclamer la mise en place d’un service des urgences à l’hôpital de Lodève.
La sous-préfecture de Lodève, au nord de l’Hérault est éloignée du CHU de Montpellier et de l’hôpital de Millau, dans le département voisin de l’Aveyron. Les sapeurs-pompiers des casernes de Lodève, du Caylar, de Lunas, de Clermont-l’Hérault doivent transporter les victimes jusqu’aux urgences des hôpitaux de Montpellier et de Béziers, ce qui bloque une ambulance pour l’aller et le retour durant un délai trop élevé.
D’où le combat engagé depuis un an par la CGT du Lodévois auprès des maires, députés, sénateurs pour l’ouverture des urgences dans cet l’hôpital rural. Sans que le dossier n’avance vraiment.
La mise en oeuvre début mars du groupement hospitalier du territoire -GHT- en province devrait permettre la création d’un service des urgences à l’hôpital de Lodève. L’Agence régionale de santé -ARS- de Montpellier a retenu 14 sites de GHT dans la région d’Occitanie, dont voici la liste officielle :
GHT des CH de Perpignan-Narbonne-Lezignan-Corbières-Port la Nouvelle-Prades
GHT Ouest-Audois
GHT Cévennes-Gard-Camargue
GHT de l’Est Hérault et du Sud-Aveyron
GHT de l’Ouest-Hérault
GHT de Lozère
GHT de la Haute-Garonne et du Tarn Ouest
GHT des Pyrénées Ariégeoises
GHT des Hautes-Pyrénées
GHT du Gers
GHT de Tarn-et-Garonne
GHT du Rouergue
GHT du Tarn, du Revelois et du Saint-Ponais

Égal accès aux soins

Le groupement hospitalier de territoire (GHT) est une innovation phare de la loi de modernisation du système de santé. Objectif : assurer un égal accès à des soins sécurisés et de qualité pour les patients du territoire de chaque groupement, grâce à des stratégies de groupe associant tous les acteurs. un principe fondateur Le GHT reposera sur un projet médical partagé : ► qui s’appuiera sur une stratégie de groupe, au service des besoins des patients ► qui sera élaboré progressivement jusqu’au 1er juillet prochain ► qui se déclinera dans un territoire de projet dont la taille devra correspondre à une distance acceptable pour les patients et les professionnels, bâtir et faire vivre un projet médical partagé par tous des hôpitaux engagés en 2016.

Nouveaux modes de prise en charge 

Chacun des concitoyens doit pouvoir accéder aux meilleurs soins au meilleur moment et au meilleur endroit : c’est l’ambition du GHT. Ainsi, le dispositif vise : ► à mettre en place une gradation des soins hospitaliers et à développer des stratégies médicales et soignantes de territoire ► à élaborer un projet médical partagé qui porte sur toutes les activités et organise une offre de soins de proximité et de recours. Les groupements hospitaliers de territoire s’ouvriront à leur environnement et intègreront le développement de nouveaux modes de prise en charge : médecine ambulatoire et chirurgie ambulatoire, télémédecine, hospitalisation à domicile.
Outil de coopération pour une offre de soins pérenne, équitable et distribuée sur tous les points de son territoire, le groupement hospitalier de territoire dispose : ► d’outils de travail convergents pour permettre la mise en place d’équipes de territoire grâce à un système d’information, un département d’information médicale et une fonction achat gérés au niveau du GHT ► d’une stratégie de formation coordonnée pour garantir la mise en place de protocoles de prise en charge harmonisés et la diffusion des bonnes pratiques ► de modalités de gouvernance reposant sur un établissement de santé support ainsi que la mise en place d’instances communes adaptées à ses besoins ► de pôles inter-établissements permettant une organisation médicale et soignante de territoire ► de processus de certification conjoints pour valoriser la convergence en matière de qualité de prise en charge.

Projet médical partagé

Pierre angulaire des GHT : le projet médical partagé, sur lequel reposeront les groupements. Ce projet apportera la garantie que l’offre de soins correspond aux besoins de la population. Il traduira concrètement ce que beaucoup appellent de leurs vœux depuis des années : une « stratégie de groupe » impliquant l’ensemble des équipes médicales, des élus et de représentants d’usagers pour organiser la gradation des soins hospitaliers sur le territoire.

La mise en place des groupements hospitaliers de territoire (GHT) est l’une des mesures les plus structurantes et les plus ambitieuses de la loi de modernisation du système de santé. Il s’agit d’un élément clé de la politique conduite depuis 2012 pour garantir l’accès aux soins de tous.

Alors, le GHT de l’est-Hérault/sud Aveyron concocté par l’ARS d’Occitanie permettra t-il la création d’un service des urgences à l’hôpital de Lodève ? Le collectif veut y croire et repart au combat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *