Innovation : le projet TechTheFuture est lancé

PROJET. L’École des Mines d’Alès et l’école de chimie de Montpellier se sont associées dans un projet inédit, le programme TechTheFuture. Le partenariat entre écoles d’ingénieurs gardoises et héraultaises vise à sélectionner une dizaine de projets innovants estampillées French Tech pouvant déboucher sur des créations d’entreprise. Les élèves ingénieurs lauréats seront accompagnés jusqu’à la phase de réalisation d’un prototype.

Le programme TechTheFuture pour l’accélération des entreprises technologiques est lancé. La grande originalité de ce programme ? Il rassemble des établissements d’enseignements supérieurs gardois et héraultais -École des Mines d’Alès et école de chimie de Montpellier- et des collectivités -Alès Agglomération et Montpellier Méditerranée Métropole- qui, ensemble, soumettent un appel à projet en direction des porteurs de projets.

Les quatre partenaires ont unis leurs forces pour faire émerger  les projets et les entreprises de la « tech » de demain. Les quatre principaux acteurs de ce programme qui associe deux territoires éloignés sont également accompagnés par Pépite LR, la CCI de l’Hérault, la Banque Populaire du Sud et l’agence Visionari.

Une dizaine de lauréats

Ce projet, piloté par l’EMA, consiste à repérer dès cette année une dizaine de projets pour booster le soutien à leur politique d’innovation. Les futurs lauréats bénéficieront, les 20 et 21 mai prochains d’un week-end en format Hackathon dans l’ancienne mairie de Montpellier transformé en « bâtiment Totem » de la French Tech : pendant 48 heures, ils seront conseillés par des experts régionaux et nationaux en innovation : « Ils vivront un déroulé express de leur idée en utilisant les outils et process pensés et fabriqués pour les entreprises les plus innovantes et les start-ups », précise Bruno Goubet, directeur de l’Ecole des Mines d’Alès. Ensuite, ces lauréats seront accompagnes pendant cinq semaines par l’EMA : trois élèves ingénieurs de l’Ecole des Mines assureront, avec le porteur du projet, une mission de création de produits ou de services. A l’issue de cet accompagnement, l’objectif consiste à permettre la réalisation d’un prototype de démonstration…

5 semaines pour finaliser le projet

« Pourquoi cette collaboration entre Alès et Montpellier ? On peut avoir un projet innovant dans l’industrie à Montpellier et avoir besoin de l’expertise de l’Ecole des Mines d’Alès dans ce domaine. Pour mémoire, rappelons que notre école est implantée sur le second bassin industriel de la région Occitanie », précise Bruno Goubet : « Ce programme TechTheFuture doit permettre de créer des synergies favorable à tout le territoire ». Pour créer cette dynamique territoriale, les thèmes choisis pour le programme TechTheFuture épousent ceux de la French Tech : « Ce programme illustre clairement les passerelles qui se créent entre la métropole de Montpellier et l’agglomération d’Alès en faveur de la création d’entreprises », conclut Chantal Marion pour Montpellier Métropole.

Pratisque. L’appel à projet : Les entreprises peuvent déposer leur candidature sur le site www.mines-ales.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *