Baillargues : des engins de chantier sur le futur parc de glisse

0
Les engins de chantier dans le parc de glisse de Baillargues. Photo D.R.

POLÉMIQUE. L’irruption lundi matin, de nombreux engins de chantier -camions et pelleteuses- sur le site du futur parc de glisse Gérard Bruyère, à l’entrée de Baillargues en venant de Vendargues et des bretelles de l’autoroute A9 n’a pas manqué d’étonner les riverains et les automobilistes.

Plusieurs tonnes de terre ont ainsi été enlevées, du côté du domaine de Massane, lundi et mardi, sur les contreforts du vaste trou d’eau qui s’est formé à la suite des récentes intempéries.

- Annonce -

Selon la mairie de Baillargues, ce chantier serait illégal, au point que les policiers municipaux de la commune ont dressé un procès-verbal, dès lundi.

Cour de cassation

Les engins interviendraient dans le cadre des travaux du doublement de l’autoroute A9, actuellement en phase terminale, puisque l’A9 actuelle et l’autoroute A709, le futur “boulevard urbain” de Montpellier entreront en service en juin prochain. Mais, la date d’autorisation de l’enlèvement de cette terre sur le site du parc Gérard Bruyère, à Baillargues définie par un arrêté préfectoral serait dépassée…

Une polémique sur fond de décision judiciaire : la cour administrative de Marseille a récemment ordonné l’arrêt du projet du parc de glisse de Baillargues, après l’annulation du permis délivré par le préfet. Un pourvoi en cassation a été introduit et aucune opération ne doit se dérouler sur le site jusqu’à ce que les juges de la juridiction suprême aient tranché.

Camions et pelleteuses en action à Baillargues. D.R.
PARTAGER
mm
Sa passion, c’est son métier depuis déjà 36 ans. Spécialisé dans le traitement des faits-divers et dans les chroniques judiciaires, ce « roi du scoop » natif du Luberon ne compte jamais ses heures. Ses atouts : une plume aiguisée et un réseau d’informateurs à faire pâlir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here