Terrorisme : trois interpellations dans l’Hérault

OPÉRATION. Trois Héraultais ont été interpellés mercredi à Montpellier, Sète et Marseillan, dans le prolongement des arrestations opérées ces dernières semaines dans le département, à Montpellier, Clapiers et Marseillan, dans le cadre d’une information judiciaire sur une menace terroriste.

L’opération a été supervisée par les enquêteurs de la sous-direction anti-terroriste (Sdat) descendus de Paris, avec l’appui des policiers de la brigade de recherche et d’intervention (BRI, ex-anti-gang) du SRPJ de Montpellier. Un des suspects arrêté à Marseillan avait déjà été placé en garde à vue, entendu, puis remis en liberté. Il se trouvait au domicile d’un des présumés terroristes, à Marseillan au moment de la « descente » de la Sdat et de l’unité d’élite de la police, le RAID.

Les deux autres suspects interpellés mercredi étaient en relation directe, notamment via Facebook, mais aussi avec des rencontres régulières avec le jeune couple arrêté dans le quartier Saint-Lazare, à Montpellier et à Clapiers. Dans l’appartement de cette commune du nord de Montpellier, les policiers avaient mis la main sur un engin explosif prêt à être utilisé.

Des policiers encagoulés et armés pour l’opération anti-terroriste devant la gare SNCF Saint-Roch, à Montpellier. Photo JMA, Métropolitain. D.R.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *