550 M€ pour l’Université de Montpellier !

1
Philippe Augé, président de l'Université de Montpellier, compte s'appuyer sur le label I-Site pour développer l'enseignement supérieur

L’Université de Montpellier, qui a décroché il y a quelques jours le label national I-Site pour son projet MUSE, peut se réjouir. L’Etat, via le Commissariat Général à l’Investissement, a décidé d’attribuer une dotation de 550 millions d’euros au projet porté par l’Université de Montpellier ! Et plus précisément 350 M€ pour les nouvelles actions de MUSE et 200 M€ pour pérenniser les différents LABEX, ces pôles d’excellence qui structurent désormais l’offre universitaire. “Il s’agit d’une dotation à hauteur des financements IDEX”, commente Philippe Augé, le président de l’UM, précisant que les autres dotations I-Site, voire même certaines enveloppes IDEX (500 M€ à Nice par exemple) sont inférieures à celle de Montpellier.

                La Région doit également participer au financement de l’UM

- Annonce -

Une très belle performance donc pour l’UM qui entend profiter immédiatement de cette enveloppe à hauteur de 17 M€ par an pour abonder les actions du projet MUSE (10,5 M€) et le financement des LABEX (6,5 M€). Et ce n’est pas fini : “Ce financement va être amplifié par la Région Occitanie / Pyrénées – Méditerranée qui, suite à l’établissement récent de son SRESRI (Schéma Régional Enseignement Supérieur Recherche Innovation), s’est engagée à abonder certaines actions de MUSE”, rappelle le président de l’UM.

L’UM dans le TOP 200 mondial des universités

Philippe Augé peut également se réjouir pour le rayonnement de l’UM : dans le palmarès du QS World University Rankings dévoilé le 8 mars, la référence internationale pour le classement des universités, l’UM se classe en effet à 154ème place du Ranking mondial “sciences du vivant et médecine”, devenant ainsi le 3ème établissement français dans ce domaine, et à la 174ème place pour les “sciences dures”.

Les autres dotations I-Site :
Lille (500 M€), Lorraine, Clermont, Nantes, Bourgogne/Franche – Comté (330 M€ chacun), Paris-Est, Cergy et Pau/Pays de l’Adour (moins de 300 M€).

PARTAGER

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here