Le Montpellier Méditerranée Futsal réussit son pari

FUTSAL. Le pari était audacieux de la part du Montpellier Méditerranée Futsal : remplir le palais des sports René Bougnol à l’occasion de la réception du Kremlin-Bicêtre United. Et samedi soir, le public montpelliérain a répondu présent. Seul bémol de la soirée, la défaite du MMF.

Les dirigeants du MMF pouvaient avoir le sourire malgré le score à l’issue du match. Avec un peu plus de 2 500 places et 300 spectateurs sur le live facebook, le club a montré sa capacité de séduction qui va bien au delà des habituelles 300 places du gymnase Jean Bouin. Les gradins étaient ainsi copieusement garnis d’amis du clubs, de curieux venus découvrir le futsal, d’élus également ou encore de licenciés d’autres clubs sportifs de Montpellier. Dans le « virage », Boneno, le nouveau club des supporters du MMF issu de la Camargua Unitat du MHSC, a joué son rôle à fond dans l’antre du MHB. Le kop a ainsi chauffé le gymnase et poussé l’équipe sans oublier de se mobiliser en réclamant « vérité et justice pour Théo » .

Sur le terrain, les choses ne se sont malheureusement pas aussi bien passées. La faute au Kremlin-Bicêtre United qui compte parmi les meilleures équipes de ces dernières années. Avant le match, c’était d’ailleurs la seule équipe du championnat à avoir infligé une défaite au MMF cette saison.

Les Montpelliérains ont bien tenu le choc en première période malgré une confrontation très tactique. Sans doute la faute, et sans chercher d’excuses, au revêtement du terrain comme l’expliqua Manuel Moya, l’entraîneur du MMF : : « On s’entraîne sur un terrain qui est déjà plus rapide que le gymnase Jean Bouin. Ici le revêtement accroche beaucoup plus et ralentit notre jeu. C’est plus difficile également pour les gardiens » . Les deux équipes rentraient aux vestiaires sur un score de parité 1-1.

Le retour sur le terrain fut plus difficile. En l’espace de quatre minutes, le Kremlin-Bicêtre inscrivit 3 buts pour mener 4-1. Manuel Moya usa alors du power play (remplacer le gardien par un joueur de champ) pour tenter de remonter le score. Mais entre le gardien adverse et les poteaux, celle-ci ne pu s’opérer. Les adversaires profitèrent des vagues montpelliéraines pour aggraver la marque. Après le match, l’entraîneur du MMF reconnu être tombé sur « une équipe plus expérimentée qui a mérité sa victoire ».

Malgré la défaite, le MMF occupe toujours la première place du championnat à égalité de points avec Garges Djibson. L’essentiel était ailleurs samedi soir avec la certitude que le futsal a pleinement sa place à Montpellier. Mais dans une enceinte digne des objectifs du club et qui soit surtout en capacité d’accueillir plus que les habituels 300 spectateurs qui se pressent habituellement au gymnase Jean Bouin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *