Montpellier : le célèbre urbaniste Raymond Dugrand est mort

URBANISME. Raymond Dugrand est mort dans la nuit de dimanche à lundi à son domicile montpelliérain, à l’âge de 92 ans. Il fut adjoint à l’urbanisme de Georges Frêche de 1977 à 2001.

Professeur de géographie et urbaniste, Raymond Dugrand est à l’origine des travaux d’urbanisation du quartier Antigone à Montpellier et tout autour du Lez. Cet ancien résistant va inviter de nombreux architectes à contribuer au développement de Montpellier : Ricardo Bofill, Paul Chemetov, Robert Croizet, François Fontès, Massimiliano Fuksas, Rob Krier, Emmanuel Nebout, Jean Nouvel…

Sa politique urbaine visait à développer le coté sud de la ville jusqu’à Port-Marianne. Raymond Dugrand est aussi connu par de nombreux habitants car son nom a été donné à l’une des artères principales de Montpellier – anciennement avenue de la Mer – une avenue qui aujourd’hui s’étend du rond-point Ernest Granier, en passant par le Nuage, la Mantilla et le restaurant des frères Pourcel, le Terminal1, l’un des secteurs les plus prisés du Clapas et qui affiche une grand modernité avec des projets architecturaux ambitieux. Comme le voulait Raymond Dugrand pour la ville de Montpellier.

Philippe Saurel : « Une immense tristesse »

Le maire de Montpellier, président de la métropole réagit :

« Montpellier vient de perdre cette nuit l’un de ses grands hommes. Raymond Dugrand, décédé à l’âge de 92 ans, était un éminent spécialiste de la géographie urbaine, dont le nom restera marqué dans l’histoire de Montpellier et celle de son développement urbain, pensé et maîtrisé au cours de plus de 35 années consacrées à la vie publique. 

Résistant pendant la Seconde Guerre mondiale, géographe de formation, professeur à l’université Paul-Valéry de Montpellier, auteur d’une thèse sur les Villes et campagnes en Bas-Languedoc et de plusieurs publications avisées, Raymond Dugrand était indissociable de Georges Frêche, dont il a été l’adjoint en charge de l’urbanisme entre 1977 et 2001.

Ensemble, ils ont contribué à transformer Montpellier pour en faire une métropole européenne. De la naissance d’Antigone au développement de la ville vers la mer en passant par le recalibrage du fleuve du Lez, Raymond Dugrand a écrit en lettres majuscules l’urbanité d’une ville nouvelle, régulièrement plébiscitée pour la qualité du geste architectural. Aujourd’hui, c’est avec une immense tristesse que j’apprends son décès. J’ai eu le privilège de lui succéder en qualité d’adjoint au maire en charge de l’urbanisme. Il alliait le sérieux et la sagesse à de grandes compétences. Il était toujours de bon conseil et d’une grande modestie. 

En juin 2009, Raymond Dugrand a été honoré de son vivant lors d’une journée baptisée « 30 ans d’urbanisme à Montpellier » en présence des architectes de renom avec lesquels il a travaillé. Ce jour-là, une artère de la ville a été baptisée à son nom, l’ancienne avenue de la Mer. Lors de notre dernière rencontre en décembre, j’avais pu lui présenter le 2ème prix « Capitale de l’Urbanisme » remis par l’Academy of Urbanism à Londres que Montpellier venait de remporter avec les villes de Copenhague (1ère) et Eindoven (3ème). Une reconnaissance européenne a laquelle il a largement contribué.

Je présente à la famille de Raymond Dugrand mes sincères condoléances. » 

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *