Vias : un TGV cible de jets de pierres

2
TGV. Illustration.

VANDALISME. Le TGV numéro 6222 parti de Perpignan à destination de Paris, via notamment la gare SNCF Saint-Roch à Montpellier a été victime d’un acte de vandalisme, ce samedi soir, entre les gares de Béziers et d’Agde, sur la commune de Vias.

Vers 18h30, le conducteur du train a entendu de gros bruits, comme s’il s’agissait d’impacts. Des voyageurs ont cru à des tirs d’arme à feu et à des projectiles sur les vitres. Le TGV a été immédiatement stoppé en rase campagne. Les gendarmes de la compagnie de Pézenas ont été dépêchés sur les lieux.

Quel mobile ?

- Annonce -
PAVÉ 250

Avec le cheminot et les contrôleurs, les gendarmes ont relevé les traces de grosses pierres et ont constaté les dommages aux wagons. Le TGV a été la cible d’un caillassage pour un mobile inconnu, encore ce soir. À 19h30, les gendarmes tentaient de localiser l’endroit où les pierres ont été lancées, sans doute volontairement, pour trouver une piste permettant d’identifier le ou les vandales inconscients.

La direction régionale de la SNCF d’Occitanie, à Montpellier, jointe à 20h par Métropolitain, a confirmé cet incident et a indiqué que le TGV avait repris sa route vers Paris.

- Annonce -Téléchargez dès maintenant notre nouvelle application mobile >> http://urlz.fr/5ohh.
PARTAGER
mm
Sa passion, c’est son métier depuis déjà 36 ans. Spécialisé dans le traitement des faits-divers et dans les chroniques judiciaires, ce « roi du scoop » natif du Luberon ne compte jamais ses heures. Ses atouts : une plume aiguisée et un réseau d’informateurs à faire pâlir.

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here