Lattes-La Grande-Motte : 5 et 6 ans de prison pour un enlèvement

JUSTICE. Une rocambolesque affaire d’arrestation arbitraire, d’enlèvement de moins de sept jours et de séquestration a été évoquée au tribunal correctionnel de Montpellier, avec de lourdes condamnations à la clé : 6 ans d’emprisonnement ferme pour Stéphane F., 26 ans et 5 ans ferme pour Juan M., 25 ans. Ils comparaissaient détenus, à l’audience.

L’affaire remonte au 21 mars 2015. La voiture des deux prévenus avait été prise en chasse, après l’enlèvement sur le parking d’une discothèque à Lattes, d’une victime d’une extorsion de fonds avec violences volontaires pour la contraindre à donner des fonds. La course-poursuite s’était déroulée de Lattes à la Grande-Motte, où les agresseurs avaient réussi à échapper au dispositif d’interception.

Le véhicule des deux jeunes ravisseurs avaient été repéré plusieurs heures plus tard à Saint-Symphorien-d’Ozon, près de Lyon, dans le Rhône. Mais, ils avaient une nouvelle fois forcé le contrôle routier.

Les deux suspects avaient été identifiés grâce à la plaque d’immatriculation du véhicule utilisé et localisés un mois plus tard, dans la région lyonnaise. Ils avaient été incarcérés le 23 avril 2015, jusqu’à leur procès, devant le tribunal correctionnel de Montpellier.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *