Montpellier : un agent de sécurité blessé avec une bouteille

AGRESSION. Un des agresseurs d’un agent de sécurité sur le parking d’une grande surface, le 21 novembre dernier vers 15h, dans le quartier de Celleneuve, à Montpellier a été identifié et interpellé jeudi, au domicile familial. Âgé de 18 ans, il résidait à proximité des lieux de cette agression commise avec cinq complices, qui n’ont pas été identifiés, en revanche.

Les six individus avaient encerclés l’agent de sécurité et lui avaient porté des coups, avant d’être blessé d’un coup de bouteille de bière en verre sur la tête. À sa sortie de l’hôpital, où il avait bénéficié de 5 jours d’arrêt de travail, la victime avait formellement reconnu dans le fichier du commissariat central comme étant l’auteur du coup donné avec la bouteille, un jeune de Celleneuve, défavorablement connu des services de police et de la justice, notamment du parquet des mineurs.

Tentatives de cambriolages

Alors que les enquêteurs de la sûreté départementale de Montpellier tentaient de remonter aux cinq complices présents lors de l’agression de l’agent de sécurité, les policiers du groupe d’enquête de criminilastique (GEC), en fait la police technique et scientifique isolaient des traces papillaires sur des tentatives de cambriolages, commis dans les quartiers de Celleneuve encore et de la Martelle.

Deux inconnus s’étaient introduits entre le 21 et le 27 novembre dernier dans trois maisons, dont la même visitée à deux reprises, selon un même mode opératoire et un cheminement identique. Mais, dans les trois cas, les deux cambrioleurs étaient repartis bredouilles et pour cause : ils ont été mis en fuite chaque fois par un voisin des lieux.

Dans le garage d’un particulier du Mas-de-Tesse, les deux individus n’avaient pas pu repartir avec une moto qu’il voulait voler. Cette fois, c’est le gardien de l’immeuble qui les a mis en fuite. Sur ces trois tentatives de cambriolages, le jeune adulte a laissé ses traces ADN, qui ont permis de le confondre donc dans l’agression de l’agent de sécurité.

Sur la foi des éléments collectés par les policiers, le Montpelliérain a été interpellé jeudi. Il a été déféré cet après-midi au parquet de Montpellier. En garde à vue, il a refusé de livrer l’identité des cinq complices lors des violences volontaires sur l’agent de sécurité et sur son comparse lors des tentatives de cambriolages.

10 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *