Assassinat de Pignan : blessé, le sexagénaire mis en examen au CHU

JUSTICE. Le retraité de 69 ans soupçonné d’avoir assassiné d’une cartouche de fusil de chasse, Daniel Rouanet, 54 ans, le patron de la supérette Spar de Pignan, jeudi vers 7h45, a été blessé par les témoins qui l’ont neutralisé, sur le parking et a été hospitalisé. Il souffre d’un oedème qui a nécessité un drainage au CHU de Montpellier.

L’ancien boucher du Spar parti à la retraite en 2015 et qui était toujours ami avec la victime est hospitalisé sous le régime de la garde à vue, dans une chambre placée sous surveillance. Selon nos informations, le sexagénaire a été mis en examen dans la soirée de ce vendredi par un juge d’instruction et un magistrat du parquet de Montpellier pour assassinat -homicide volontaire avec préméditation-, dans la foulée de l’ouverture d’une information judiciaire.

Reste le mobile : les deux hommes étaient restés amis, ils buvaient le café ensemble plusieurs fois par semaine. Il n’existait semble t-il aucun différend d’ordre professionnel et privé, ni de dette. Pourquoi l’ancien employé du patron de la supérette encagoulé et armé lui a t-il tendu un guet-apens matinal ? Un mystère que s’emploie à lever les gendarmes de la section de recherches de Montpellier et de la compagnie de Castelnau-le-lez chargés de l’enquête.

>> Plus d’informations à venir dans la soirée : le procureur de la République de Montpellier, Christophe Barret va s’exprimer.

43 Comments

  1. Qu il aille en prison mais pas en hôpital psy c est tout ce que je souhaite et encore je suis gentille…!!! ( désolé d avoir de tels propos )…Cet homme ne mérité pas d être en liberté avec tous ses antécédents. … PAUVRE FRANCE….

    1. Il était en rupture de soins c’est à dire qu’il ne prenait pas ses médicaments psy d’où le pétage de cable…..La famille le trouvait « agressif » depuis quelques temps alors honte à ses proches.

  2. Alors 1 – il y a milles et une critiques sur ce grand malade qui pour je ne sais quelle raison s’est permis de tuer un homme innocent .
    2 – je ris de la coeincidence d’une conversation sur ce crime dont jai parler avec la personne il y a quelques minutes et de mon passage par le CHU justement et par l’étage où est peut être cette personne.

    Donc je ne ris aucunement de la situation et je rapelle qu’un emoji ne représente en aucun cas une réelle action ou émotion.

    Donc expliquez moi d’où mon commentaire est déplacé ? Et de plus sur un article public !

    Merci bien

  3. je suis assez d’accord mais peut être une crise de démence… vu son âge ça pourrait cadrer… enfin les gens de son entourage doivent bien savoir ce qu’il en est

  4. le retablissement de LA PEINE DE MORT c est ça qu il faut retablir !!!!ça en calmerait certains et en plus ça desengorgerait les prisons.ou beaucoup de ces salopars sont nourrie,logé,blanchie,et vivent au frais de la princesse toute l année(les contribuables………….bref nos impots quoi!!!!!!!)vive la france!!!!!!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *