André Deljarry présente les voeux de la CCI en faveur du département

CCI. André Deljarry a présenté hier soir les voeux de la CCI Hérault. Une cérémonie particulière quelques semaines après la fusion des CCI de Montpellier, Sète et Béziers. Le président l’a d’ailleurs annoncé « 2017 sera l’année de tous les challenges » .

« Cette fusion était plus que nécessaire » a lancé d’emblée André Deljarry évoquant « les enjeux de mutualisation des services publics et de recherche pour une plus grande performance » . C’est ainsi l’occasion de « partir sur des bases saines et prometteuses. Il est fini le temps où nous agissions de manière seule et isolée » .

« Béziers, Montpellier et Sète vont insuffler une nouvelle dynamique à la destination Hérault » annonce André Deljarry. La CCI Hérault est la plus importante des 13 CCI de la région Occitanie avec 60 500 entreprises représentées et le plus grand nombre de créations d’entreprise. André Deljarry a ainsi pour ambition de faire de la « CCI Hérault un exemple de la mobilisation des chefs d’entreprise au service de l’attractivité du territoire » .

Les défis pour 2017

Parmi les défis qui attendent la CCI Hérault en 2017, André Deljarry a bien sûr évoqué le développement de l’emploi, l’accompagnement des entreprises vers le numérique, faciliter l’accès à la commande publique et continuer à développer les possibilités de business.

La CCI Hérault souhaite « développer son action en tenant compte des spécificités départementales » en citant l’ADN du territoire comme « l’ouverture aux autres, le commerce, la culture, l’innovation et la recherche dans les domaines de la santé et de l’agronomie » .

C’est dans cette optique que des ambassadeurs de la CCI, entre 300 et 500 d’ici 5 ans, couvriront l’ensemble du département. Ces chefs d’entreprise auront pour mission de diffuser les informations de la CCI Hérault et d’organiser des rencontres économiques sur des thèmes porteurs. Il s’agit également de renforcer la proximité de la CCI Hérault sur l’ensemble du territoire sans se cantonner uniquement à Montpellier, Sète et Béziers.

Les axes prioritaires en 2017

« Nous allons promouvoir notre département comme celui d’une terre d’entreprenariat, d’une destination économique de rang européen« . Dans cette optique, André Deljarry a présenté les axes prioritaires de la CCI Hérault à développer comme « l’excellence en terme de service public pour nos entreprises (…) afin de faciliter leur activité au quotidien » . De nombreuses filières vont être mises en avant car porteuses pour l’économie comme le design, le tourisme, l’oenotourisme, le numérique, le nautisme et la silver économie.

Outre les axes habituels, André Deljarry reconnait « la culture et le sport comme d’énormes vecteurs de l’économie de notre territoire » . Le président de la CCI Hérault a annoncé qu’il leur reversera l’intégralité de ses indemnités en soutien à ces deux secteurs.

Le Campus Business School est un autre grand projet que souhaite accompagner activement André Deljarry et la CCI Hérault : « C’est un marqueur d’excellence pour notre métropole (…) Je rappelle que la Business School c’est 200 millions d’euros de retombées économiques sur le territoire » . Il en appelle au soutien des collectivités locales pour que le campus sorte de terre à Montpellier entre les rentrées 2019 et 2020.

André Deljarry a réaffirmé sa volonté de travailler avec l’ensemble des collectivités de l’Hérault et compte renforcer son action sur les sept piliers de la Métropole de Montpellier. L’occasion de rappeler que la CCI Hérault n’abandonnera pas son projet de la Route des Vins du Patrimoine.

Aéroports et parc d’attractions

Le président de la CCI Hérault souhaite engager « une modernisation du parc des expositions de Béziers pour le rendre réellement attractif« .

André Deljarry a mentionné, au sujet des aéroports de Béziers et Montpellier, que la CCI réduira progressivement ses engagements financiers. « Elles doivent trouver de nouveaux financements leur permettant de se développer par l’intermédiaire des collectivités. La CCI Hérault doit trouver une pérennité pour le développement par les collectivités pour l’aéroport de Béziers. Par ailleurs, l’aéroport de Montpellier Méditerranée doit pouvoir trouver des financements nécessaires pour franchir un cap et être le signal d’entrée de notre métropole européenne » a t’il justifié. Actuellement la participation financière de la CCI au capital des aéroports est à hauteur de 25% pour celui de Béziers et 27% pour celui de Montpellier. Des discussions sur ce sujet vont être engagées prochainement avec les collectivités concernées.

André Deljarry a repris la volonté de Carole Delga de voir un parc d’attraction s’implanter en Occitanie : « Le département de l’Hérault est candidat à accueillir un parc d’attractions sur nos terres. La Chambre de Commerce peut l’accompagner. Donc nous le disons ce soir, la CCI Hérault peut porter ou accompagner ce projet. Je rappelle qu’un parc d’attractions c’est 10 à 20 000 emplois » .

André Deljarry a présenté des objectifs ambitieux pour le département de l’Hérault. Des ambitions portées et réalisables par la fusion des trois CCI et la volonté de collaborer avec toutes collectivités en dehors de toute considération politique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *