Squat Royal : le street-art fait son cinéma

INSOLITE. Fermé depuis 2015, le cinéma le Royal, situé rue Boussairolles au cœur du centre historique montpelliérain, est devenu un grand squat, surnommé le « Squat Royal », que ces occupants (provisoires) ont transformé en temple de la culture alternative. Dernière évènement en date : jeudi 26 janvier, à l’invitation du collectif montpelliérain Line’Up (des passionnés et des artistes en lien avec la culture graffiti depuis les années 90), une trentaine de street-artistes ont pu s’exprimer sur les murs du vieux cinoche (extérieurs et intérieurs). Les œuvres grands formats, visibles depuis la rue, habillent désormais la façade du Royal qui, pour le coup, a retrouvé des couleurs. Les Montpelliérains sont invités à découvrir cette incroyable expo temporaire dédiée au street-art : le squat Royal sera ouvert tout le week-end.

Au niveau judiciaire, le tribunal de grande instance de Montpellier, saisi par les propriétaires du site, qui ont vendu les locaux à des promoteurs immobiliers, avait refusé une première fois l’expulsion du squat au nom du droit au logement. Mais, l’affaire doit repasser devant la justice dans quelques jours.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *