Vidéo. Montpellier : les policiers veillent sur les piétons

OPÉRATION. Une opération de sécurité routière a été menée mercredi après-midi sur l’avenue d’Assas, dans le quartier des Arceaux, à Montpellier où trois policiers du groupe de sécurité routière (GSR) du commissariat central ont intercepté des conducteurs de voitures et de scooters -7 en moins d’une heure- qui ont continué leur route, alors qu’une femme s’engageait sur un passage piéton, proche de l’église Sainte-Thérèse.

C’est à cet endroit, au milieu de la longue ligne droite de cette avenue du quartier des Arceaux, qu’un couple de personnes âgées, le mari et la femme s’étaient fait renverser par une automobiliste, en fin d’après-midi. L’épouse était décédée.

AM/Métropolitain

Les sept conducteurs et conductrices des véhicules et des deux roues à moteur en infraction pour ne pas avoir laissé traverser le piéton ont été interceptés par les policiers et ont reçu deux propositions : soit une amende salée et la perte de 4 points sur leur permis de conduire, soit une alternative à la sanction, en l’occurence leur participation à un stage prochainement à Propara, sur le site d’Euromédecine à Montpellier, où les graves accidentés de la route suivent leur rééducation dans la douleur. Histoire de les sensibiliser au danger de faucher un piéton sur un passage protégé.

Accord parquet-Propara

Une alternative possible dans le cadre d’un accord passé entre le parquet du tribunal de grande instance (TGI) de Montpellier et Propara. « Tous les conducteurs contrôlés ont choisi de suivre le stage » indiquait l’état-major de la direction départementale de la Sécurité publique de l’Hérault (DDSP 34), à l’issue de ces contrôles, bien perçus par les riverains de cette artère, où beaucoup de conducteurs de véhicules et de deux roues motorisés roulent à vive allure.

AM/Métropolitain

Un cinquantenaire intercepté au guidon de son scooter a assuré, « avoir choisi le stage bien sûr, mais sans grande conviction : je ne vois pas ce qu’il va m’apporter de plus, il ne me servira à rien. D’habitude, je m’arrête, mais là, je ne sais pas pourquoi j’ai continué, en voyant la femme traverser. Depuis que je conduis, c’est la première infraction de ce genre que j’ai commise ». Un témoignage qui a laissé perplexes les policiers de la Sécurité publique. Qui vont renouveler ce genre d’opération.

1 Comment

  1. A quand un tel plan de sensibilisation à castelnau le lez? Depuis début décembre, 2 personnes ont été fauché par la circulation sur l’avenue de l’Europe, bien connu sous le nom de « 113 ». Nous ne sommes que mi janvier et il y a déjà eux 2 morts dont un qui a été envoyé à 15m du passage piéton ou il a été renversé!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *