Mauguio-Carnon : la paillote des Lézards pour les frères Costes

PLAGES. La fameuse paillote des Lézards située sur la commune de Mauguio-Carnon, en limite avec la commune voisine de Palavas-les-Flots, qui est au coeur d’une polémique a été attribuée à la SAS JLGC -Jean-Louis et Guy Costes-, lors du conseil municipal de Mauguio-Carnon, ce mardi soir. Un vote à l’unanimité de la trentaine des élus.

Yvon Bourrel s’est félicité ce soir du dossier « particulièrement nourri présenté par les frères Costes ». Conformément à l’avis de la commission de délégation de service public (DSP), le maire, Yvon Bourrel a proposé aux élus d’attribuer le lot 1, en l’occurence le restaurant de plage des Lézards, sur une surface d’occupation de 1200 m2. sur le sable à cette société des frères Costes, gérants de la SAS JLGC, dont le président est Guy Costes, ayant son siège social sur l’avenue Saint-Maurice, à Palavas-les-Flots.

150’000 € par an

La redevance annuelle s’élève à 150’000 €. Le contrat porte notamment sur la gestion complète de l’activité déléguée, la durée du contrat sur 4 ans et le respect des obligations en matière d’hygiène et de sécurité. Le préfet de l’Hérault n’avait pas approuvé le sous-traité d’exploitation du lot de cette plage, à la suite de la délibération de la commune de Mauguio-Carnon, le 29 mars 2016. La ville devait donc relancer la délégation de service public (DSP) pour l’exploitation de ce lot numéro 1.

Les candidats en lice pour gérer la paillote des Lézards ont envoyé leur offre avant le 14 novembre dernier. La DSP a ouvert les offres et procédé à leur analyse le 15 novembre dernier. Le choix s’est porté sur la SAS JLGC qui a lancé à cet endroit, mais sur la commune de Palavas-les-Flots, la construction d’un hôtel et d’un centre de balnéothérapie classés 5 étoiles, face à la mer. Le chantier, bien avancé a été stoppé, au motif notamment de la polémique autour de la plage mitoyenne des Lézards, sur le lido de Carnon-ouest.

Son exploitation a été accordée par la mairie de Mauguio-Carnon pour une durée de 5 ans à Martine Zahonero. Laquelle a été contrainte de fermer son bar-restaurant et ses transats, ce qui avait débouché sur une manifestation, car elle avait « omis » de signaler dans la procédure administrative supervisée par la préfecture de l’Hérault, qu’elle avait été condamnée en justice.

Chantier d’un 5 étoiles stoppé

Les frères Costes, aveyronnais d’origine, sont trois, dont un résidant à Palavas où il exploite déjà un hôtel. En 2011, deux d’entre eux décident d’implanter un hôtel et un centre de balnéothérapie classés 5 étoiles sur la plage de Palavas, face à la mer, les pieds dans le sable, en limite de Carnon-ouest.

« Nous ne pouvons concevoir de lancer un hôtel et un centre de balnéothérapie sans maîtriser notre environnement direct. Notre projet incluait la maîtrise de l’espace plage juste devant notre établissement. Or, aujourd’hui, ce n’est pas le cas. C’est pourquoi nous avons suspendu les travaux afin, de réfléchir à une éventuelle réorientation du projet », expliquait Guy Costes, l’été dernier à nos confrères de Midi Libre.

JLGC, avenue Saint-Maurice, à Palavas-les-Flots est une société par actions simplifiées en activité depuis 6 ans. Elle est spécialisée dans le secteur d’activité de la location de terrains et d’autres biens immobiliers. Son effectif est compris entre 1 et 2 salariés. Sur l’année 2015, elle a réalisé un chiffre d’affaires de 0,00 €.

Le total du bilan a augmenté de 15,21 % entre 2014 et 2015. Le feu vert des élus de Mauguio-Carnon d’attribuer la célèbre paillote des Lézards aux frères Costes devrait rapidement relancer la poursuite du chantier de leur complexe 5 étoiles.

32 Comments

    1. 25 millions pour construire sur le sable ! Quand ils vont réaliser que  » la plage » est le terminus du TRAM qui descend des quartiers nord et qu’on ne peux plus la fréquenter ça va leur faire tout drôle

  1. Grosse société de 1 employé !! d’un chiffre d’affaire de 0 euro !!! c’est rassurant …. !!!! ah le midi de la France ….

  2. Les Frères Coste, ceux qui ouvrent des cafés à la terrasse desquels si tu n’est pas vip le serveur te demande de partir en disant « ce ne sera pas possible monsieur »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *