La Régie des Eaux de Montpellier3M fête ses un an de mise en service

La Régie des Eaux de Montpellier Méditerranée Métropole célèbre les un an de sa mise en service. Elle assume le service de distribution de l’eau potable auprès de 13 des 31 communes de la Métropole ce qui représente plus de 330 000 habitants. Elle gère également l’eau brute sur l’ensemble de ce territoire.

Ce passage en gestion publique a permis pour les usagers une baisse de 10 % du prix de l’eau. Et comme l’explique René Revol, le président de la Régie des Eaux de Montpellier3M, l’enjeu principal est la préservation de la ressource et la limitation des fuites sur le réseau. C’est ainsi que 286 fuites ont été localisées, 8 km de réseau et de branchements ont été renouvelés et 39 compteurs de sectorisation ont été posés pour une meilleure surveillance et connaissance du fonctionnement du réseau. La Régie des Eaux s’est fixée comme objectif d’augmenter le taux de rendement du réseau de 79 à 85 % d’ici 2020.

Parmi les actions notables réalisées en un an, la Régie des Eaux a signé une convention avec la communauté de communes du Grand Pic Saint Loup. La source du Lez satisfait ainsi 60 % des besoins du Syndicat mixte des Eaux et de l’assainissement du Pic Saint-Loup. Autre collaboration avec la participation au réseau national des régies France Eau Publique ainsi qu’au réseau européen Aqua Publiqua.

En 2017, la Régie des Eaux mènera une campagne pour modifier les comportements de chacun y compris de certaines institutions. René Revol compte s’attaquer au nettoiement des voiries dans certaines communes réalisé avec de l’eau potable. La volonté est également « d’associer les citoyens à notre démarche pour qu’ils deviennent des acteurs et pas seulement des consommateurs » . C’est dans ce sens que sera mis en place prochainement Démeaucratie, un futur observatoire de l’eau « dans lequel les acteurs civils seront pour certains aspects plus nombreux que les élus qui eux gardent la responsabilité issue du suffrage universel de prendre les décisions » .

René Revol, président de la Régie des Eaux de Montpellier3M, dresse le bilan de cette première année, explique comment la baisse de 10 % du prix de l’eau a été possible et présente Démeaucratie, le futur observatoire de l’eau.

3 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *