Montpellier : des licences IV bloquées par la mairie

La gestion des quelque 600 terrasses des bars et des restaurants, principalement dans l’Écusson, constitue un véritable casse-tête pour la mairie. Philippe Saurel, maire et président de la métropole a décidé de calmer l’hémorragie liée aux demandes de licences IV. Du coup, des projets d’ouverture de nouvelles enseignes sont bloqués.

Dès son arrivée à la mairie, Philippe Saurel a tapé du poing sur la table pour remettre de l’ordre dans l’attribution ou le refus des terrasses, surtout dans le centre historique, où bon nombre d’abus étaient signalés au service idoine de la Ville. L’adjointe en charge du commerce et de l’artisanat, Brigitte Roussel-Galiana, une élue de terrain, s’est livrée à un tour du centre-ville pour lister les occupations illicites : ici, des tables et des chaises bloquant l’accès aux services de secours et aux camions de nettoyage, là, un coin de terrasse interdisant carrément le passage de piétons et de poussettes. Bref, un maillage anarchique, avec des autorisations incohérentes accordées à des bistrotiers datant de l’ère de feu Georges Frêche.

Plus de verrue à l’Opéra-Comédie

Des mesures radicales ont été prises. Inutile de dire qu’elles sont loin de faire l’unanimité. Ainsi, des vérandas et des terrasses viennent d’être supprimées, comme celle du Welcomedia, sur la place de la Comédie. Des signalements d’anciens montpelliérains et d’associations de quartier ont été adressés en mairie pour dénoncer l’installation d’un vaste espace pour la clientèle de la brasserie, sur quasiment la moitié du parvis de l’Opéra-Comédie. Une verrue qui faisait tache sur l’artère la plus belle de Montpellier.

L’été dernier, le patron du Welcomedia s’était pourtant vanté dans les colonnes d’un journal local, « de pouvoir laisser sa terrasse à cet endroit, on ne peut rien me dire ». Il avait visiblement parlé un peu trop vite. Depuis ces dernières semaines, le parvis a retrouvé son vrai visage : vide et propre. Le Welcomedia est désormais privé de sa terrasse. Comme un homme d’affaires qui a pignon sur rue ici et dont son projet d’ouvrir un nouvel établissement recevant du public avec terrasse bien sûr dans l’Écusson est actuellement bloqué. Il s’agit du projet d’un bar à vin selon nos informations, sur la place du Marché-aux-Fleurs, en face de la préfecture et du café de la Mer, en lieu et place d’un débit de boissons déjà existant. Avec un autre problème qui se posera, si le feu vert est donné à l’ouverture de ce bar à vin : une des deux terrasses devra disparaître. Tempête annoncée au café de la Mer, dont le patron fera tout pour préserver sa terrasse, la plus ancienne de cette place.

Ne pas déshabiller les villages

« Face à une demande accrue de licences IV, j’ai décidé désormais de refuser de donner l’autorisation pour celles qui proviennent d’un transfert d’un bar ou d’un restaurant extérieurs à Montpellier. Je veux préserver ces lieux publics dans les villages. Plus question de déshabiller ces communes de leurs cafés. Dans le cas précis de ce l’installation d’un bar sur la place du Marché-aux-Fleurs, la licence IV a été achetée à un bar de Palavas-les-Flots. Nous accordons les autorisations de transfert de licences IV exclusivement quand cela concerne des débits de boissons de Montpellier » révèle Philippe Saurel. Fini le copinage d’antan.

L’affaire n’est pas close. Quand la Ville refuse le transfert d’une licence IV, le requérant peut s’adresser à la préfecture, une démarche qui vient d’être entreprise par l’homme d’affaires montpelliérain, déjà propriétaire des murs de brasseries et autres bâtiments commerciaux. Il est une certitude : les licences IV donnent l’ivresse et pas qu’au zinc.

 

4 Comments

  1. Brigitte Roussel Galiana que vous citez dans votre article, N’A PLUS, la délégation de l’Artisanat,
    Celle-ci lui ayant été retirée par l’édile de Montpellier. Soit on est Adjointe au Maire soit l’on est SOUTIEN OFFICIEL et engagé de listes en CMA ET CCI. L' »info OUI mais pluche juste c’est plus mieux 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *