Pompiers de l’Hérault : 35 camions-citernes réformés

FEUX DE FORÊT. 35 camions-citernes feux de forêt -CCF- qui dotaient des casernes du Sdis de l’Hérault -Sdis 34- ont été réformés, lors d’une commission administrative paritaire, réunie après les tragiques événements survenus le 10 août dernier, entre Gabian et Roquessels, au nord de Béziers.

Laminé par un gigantesque rideau de flammes, un groupe d’intervention feux de forêt -GIFF- du Sdis 34 s’était retrouvé pris au piège. Le jeune sapeur-pompier professionnel de 24 ans, Jérémy Beier, originaire de Saint-Mathieu-de-Tréviers grièvement brûlé était décédé, trois autres « soldats du feu » brûlés. Tous sont hors d’affaire.

Les premiers éléments des enquêtes -administratives et judiciaires- qui se poursuivent activement mettraient en exergue des dysfonctionnements présumés autour de l’entretien de deux des quatre CCF engagés sur ce violent incendie de forêt, l’été dernier : outre la vétusté du matériel, ces engins n’étaient pas équipés de bouteilles d’air, ni de masques idoines pour que les « soldats du feu » puissent respirer dans les cabines envahies par des fumées toxiques, ni du système automatique d’arrosage qui assure une protection maximale, en cas du passage d’un front de flammes.

65 CCF sur la liste

Au lendemain de ce terrible drame humain qui laisse des traces au sein de la grande famille des casqués de l’Hérault et dans l’attente des conclusions des enquêtes, qui s’annoncent longues, le président du conseil départemental de l’Hérault, président du conseil d’administration du Sdis 34, Kléber Mesquida a demandé d’urgence que des vérifications techniques pointues soient réalisées sur des CCF, encore utilisé en saison estivale pour lutter contre les feux de forêt, afin de détecter d’éventuelles anomalies.

65 CCF figuraient ainsi sur la liste des engins à être rappelés pour des contrôles obligatoires. Devant la commission administrative paritaire qui a analysé le dossier complet sur l’état des engins, les organisations syndicales ont réclamé que les 65 soient réformés, histoire de ne plus mettre en danger les hommes et les femmes du Sdis 34, lors de la prochaine saison des feux de forêt.

35 CCF hors-service

Avenir Secours, le syndicat des officiers professionnels des pompiers de l’Hérault s’est prononcé en revanche pour que seuls 35 CCF soient réformés. La commission administrative paritaire vient de trancher : 35 CCF du Sdis 34 ont finalement été mis hors-service et ne regagneront plus les garages des casernes. Ils sont désormais alignés dans un coin du grand parc du siège départemental du Sdis de l’Hérault, à Vailhauquès, à l’ouest de Montpellier. Un triste cimetière rouge.

 

11 Comments

  1. Un tissu de mensonges et d’approximations, comme d’habitude…
    Vivement le passage devant le juge pour que les véritables responsabilités éclatent, et tant pis pour ceux qui crient si fort aujourd’hui…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *