Policier.

INSOLITE. Jeudi, un commerçant montpelliérain spécialisé dans la vente de pièces détachées automobiles qui faisait des courses dans l’hypermarché Carrefour, à Saint-Jean-de-Védas a croisé un de ses “clients”, qui avait réglé à la fin du mois de juin quelque 26’500 € d’accessoires avec un chèque en bois et pour cause : il provenait d’un chéquier volé.

Le commerçant a immédiatement appelé la gendarmerie, qui a dépêché une patrouille de la brigade de Saint-Jean-de-Védas. Les gendarmes ont procédé au contrôle du suspect, un Montpelliérain de 32 ans, mais, comme ils n’étaient pas saisis de la plainte déposée par la victime auprès du commissariat central en août dernier, ils ont relevé son identité et son adresse, avant de tout transmettre aux policiers de la Sécurité publique. Et de laisser le suspect repartir chez lui.

Chèque de caution

- Annonce -

Les enquêteurs de la sûreté départementale de l’Hérault ont donc procédé dans la foulée à l’arrestation de l’escroc présumé. Lors de sa garde à vue, il a reconnu être venu dans le magasin de pièces détachées pour acheter des accessoires, pour un montant élevé, au motif qu’il était endetté, mais il a curieusement nié être le client qui avait rempli un dossier pour ouvrir un compte client chez le commerçant de vente de pièces détachées, en fournissant notamment une pièce d’identité et un chèque de caution d’un montant de 10’000 €. Pourtant, le commerçant est resté formel : c’est bien le même homme qui a rempli le dossier du compte client et qui est venu régulièrement faire des achats.

PARTAGER
mm
Sa passion, c’est son métier depuis déjà 36 ans. Spécialisé dans le traitement des faits-divers et dans les chroniques judiciaires, ce « roi du scoop » natif du Luberon ne compte jamais ses heures. Ses atouts : une plume aiguisée et un réseau d’informateurs à faire pâlir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here