Femmes tuées dans l’Aude : aucun lien

MYSTÈRE. Lundi, le cadavre d’une femme âgée a été découvert par un cheminot, gisant sous un wagon désaffecté immobilisé sur une voie SNCF sans issue, dans l’enceinte de la SERNAM, en gare de Carcassonne, dans l’Aude.

La victime vêtue seulement d’un pull et de chaussettes présentait des traces de coups sur diverses parties du corps, dont à la tête. L’autopsie qui sera pratiquée ce mercredi déterminera la cause de la mort -violences, coup de couteau, balle- et si elle a été violée. Il s’agit d’une Carcassonnaise âgée de 61 ans, domiciliée dans une résidence pour le 3ème âge du quartier de Montredon, identifiée grâce à une carte bancaire trouvée à proximité du corps, qui, visiblement a été transporté sur place et glissé ensuite sous ce wagon. Les services de police sont chargés de l’enquête. Les investigations sont en cours. Cet endroit est fréquenté par des SDF.

Ce mardi soir, tout lien était exclu avec le crime pour l’heure impuni d’une femme de 42 ans, domiciliée à Minerve, dans l’Hérault et dont le cadavre a été découvert le 4 janvier dernier en bordure de la RD 67, entre Bize-Minervois et Montouliers, dans l’Aude. Cette enquête est conduite par la gendarmerie, qui exploite plusieurs pistes dans l’entourage de la victime. Son meurtrier voulait la violer.

2 Comments

  1. quelle sanction si on retrouve le ou les coupables ? pfff 30 ans dans un bagne un bistournage et 1 heure avec les familles dans un pièce fermée feraient réfléchir les prochains !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *