Téléphonie en Europe : les SMS bientôt gratuits

Une bonne nouvelle pendant les fêtes : malgré la réticence des opérateurs de toute l’Europe, qui gagnaient beaucoup d’argent grâce aux frais d’itinérance et à la surfacturation qu’ils entraînaient, la Commission Européenne l’a fait : dès le 15 juin prochain, appeler, recevoir un appel et envoyer (ou recevoir) un sms dans un des pays membres de l’Union Européenne ne coûtera rien. Pas de frais d’itinérance, pas de surfacturation et pas de hors-forfait.

C’est pareil pour la data, de plus en plus utilisée dans le monde : les frontaliers seront ravis de ne plus devoir faire attention à bien déconnecter les données mobiles lorsqu’ils s’approchent un peu trop près de la frontière, ou lorsque le réseau étranger envahit le territoire français, ce qui est souvent le cas et inversement, le réseau français envahit parfois le territoire des pays voisins.

Des exceptions pour éviter les abus

Si l’idée du projet initial est préservée, les frais d’itinérance disparaissent, la version de la nouvelle réglementation européenne laisse aux Etats et aux opérateurs la tâche de définir à quel moment un abonné abuse de son forfait à l’étranger. Ainsi faisant, les opérateurs évitent que l’un de leur forfait ne soit acheté pour être utilisé essentiellement dans un autre pays.

La réglementation met également en place des exceptions, qui justifient une utilisation du forfait à l’étranger que certains opérateurs pourraient estimer être un abus, comme la notion de « lien fort ». Un résident d’un pays ayant une famille dans un autre pays se voit donc justifié de passer du temps à l’étranger (et donc d’y utiliser son forfait), surtout s’il s’agit, par exemple, d’un étudiant en Erasmus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *