Rémi Gaillard demande plus de liberté pour les animaux de la SPA

Il y a un peu plus d’un mois, Rémi Gaillard sortait d’une cage de la SPA de Montpellier, dans laquelle il avait passé 4 jours et 4 nuits. À la clé de nombreuses adoptions et une cagnotte de plus de 200’000€. Le Montpelliérain, interviewé par le magazine TéléStar, évoque l’utilisation de cette somme.

Annie Bénézech, la directrice de la SPA précise au magazine : « Pour l’instant rien n’a été décidé. Le refuge a des besoins spécifiques. La cagnotte n’a pas été touchée. L’utilisation de ces fonds ne sera validée qu’en janvier 2017 par le conseil d’administration ». Rapidement, l’idée d’installer des chauffages dans les cages avait été évoquée. Ceux-ci devraient être financés avec les fonds de l’association et non de la cagnotte.

Mais Rémi Gaillard voudrait que cette somme serve un autre projet : « L’enfermement, c’est insupportable, j’ai passé 4 jours et presque 4 nuits, c’est plutôt une prison ! Ce que j’aimerais, c’est créer des espace de liberté avec 3-4 maisons où les chiens évolueraient avant d’être adoptés ». Le projet a séduit Philippe Saurel, président de Montpellier3M, moins la SPA. « J’ai donc posé un ultimatum. Soit on va dans ce sens, soit j’arrête là mon mandat de parrain » précise Rémi Gaillard.

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *