Beaucaire : la crèche reste dans la mairie

Le juge des référés du tribunal administratif de Nîmes, statuant en urgence après l’audience de mardi après-midi a tranché : il a rejeté ce mercredi la requête de la Ligue française de défense des droits de l’Homme (LDH) qui demandait le démontage de la crèche de Noël, dans la mairie de Beaucaire, dans le Gard.

À l’audience, Julien Sanchez, le maire (FN) de Beaucaire a invoqué la tradition de la nativité. La crèche de Beaucaire, installée dans la mairie fin novembre, était jusqu’à aujourd’hui complètement passée inaperçue, excepté évidemment auprès des habitants de la commune. Au nom du sacro-saint principe de laïcité, la LDH souhaitait que la crèche soit enlevée.

Mardi après-midi, un incident a opposé l’avocate de la LDH, Sophie Mazas du barreau de Montpellier au juge qui présidait l’audience. L’avocate a évoqué « un parti pris », se disant « scandalisée de constater que le président du tribunal n’écoutait pas sa plaidoirie », avant d’estimer que cette crèche constituait un trouble à l’ordre public.

Me Sylvie Josserand du barreau de Nîmes, pour la commune de Beaucaire lui a répondu : « S’il y a trouble, il vient du fait que la mairie est traînée devant la justice et non à cause de la crèche ». Elle a relevé que les critères du Conseil d’Etat étaient réunis : « Nous sommes dans l’exception. Certes la crèche représente la nativité, mais aussi les métiers, les paysages, toute cette vie d’autrefois ». 

Le juge a tranché. Les Beaucairois et les autres pourront venir admirer le Petit Jésus, dimanche matin.

6 Comments

  1. Enfin une bonne nouvelle. On constate une fois de plus que la ligue des droits de l’homme ne s’interresse qu’aux droits des islamistes radicaux. A dissoudre et bite.

    1. gegevic
      Où vois-tu des « islamistes radicaux » dans cette histoire ? A part dans ton pauvre cerveau malade, bien sûr…

  2. Cette mairie est surtout attaquée juste car elle est FN.
    Certains ont un peu de mal avec la démocratie!
    Ne soyez pas étonnés en 2017 lors des résultas des présidentielles ça va faire mal!

  3. Et c’est la ligue de défense des droits de l’homme qui les attaque????
    zon rien de mieux à faire?
    Et l’autre avocate qui se plaint du parti pris!!!!
    Qui a un parti pris?

    BRAVO M. LE JUGE.
    Et c’est la première fois que je le dis!!!!!!!

  4. Victor Hugo a le droit d’avoir son buste dans des lieux publics. Un autre personnage historique par contre n’y a pas le droit : le juif Jésus ! Il ne faisait que répéter « Aimez vous les uns les autres ». Le jour de l’anniversaire de sa naissance (Noël) il ne doit pas apparaître, la Ligue française de défense des droits de l’Homme (LDH) l’a décidé ainsi sans qu’il n’y ait eu un referendum. Mais cette ligue ne serait-elle pas antisémite ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *