Les services publics vus par les Français

L’Institut Paul Delouvrier publie pour la douzième année consécutive, son baromètre qui mesure l’opinion des Français vis-à-vis des services publics de l’État et la satisfaction des usagers, qui ont eu recours à ces services publics, au cours d’une récente période.

L’actualité de cette année explique la poursuite de l’augmentation, déjà observée en 2015, de l’attention portée par les Français à la police et à la gendarmerie (44%, +16), à la défense nationale (21% , +8), ainsi qu’à la justice (32%, +3 ).

Ce baromètre montre également que la préoccupation principale des Français reste l’emploi. 52% d’entre eux estiment que les pouvoirs publics devraient prioritairement porter leurs efforts sur ce thème. Pour la première fois depuis sa création, le domaine police – gendarmerie est en deuxième position avec un score de 44%. Les autres domaines prioritaires sont l’éducation nationale (38%) et la santé publique (36%).

En demande de protection, les Français estiment que les domaines régaliens doivent être préservés d’économies sévères.

Après trois années de préférence pour la diminution de l’impôt, les Français, soucieux des moyens alloués aux services régaliens, sont significativement moins nombreux aujourd’hui à faire ce choix : 55%, soit -10 points par rapport à 2014.

67% des Français (+10 points en seulement un an) estiment que des économies dans le secteur des forces de l’ordre, seraient préjudiciables à la qualité de service. Cet avis est partagé par 48% (+8 pts) concernant la justice. A l’inverse, une large majorité de Français estime que des économies pourraient être réalisées en matière de fiscalité et de sécurité sociale.

Les attentes de progrès à l’égard des services publics concernent principalement, comme en 2015, la rapidité du traitement des dossiers et la simplicité des démarches. L’attente d’une meilleure égalité de traitement sociale et territoriale entre les citoyens s’accentue.

Sur les neuf services publics de l’État analysés :

  • Trois bénéficient à la fois d’une bonne ou plutôt bonne image et d’un bon taux de satisfaction des usagers : la police et gendarmerie : 57% d’opinions positives (-6) et 82% (+4) de satisfaction des usagers ; la santé publique : 49% (-3) et 78% (-4) ; la sécurité sociale : 48% (+3) et 76% (+1).
  • Quatre souffrent d’une mauvaise ou assez mauvaise image auprès des Français mais d’un bon niveau de satisfaction auprès des usagers : les services fiscaux : 28% de bonne opinion, 78% (+1) de satisfaction ; le logement : 34% (+2) et 72% (+2) ; l’éducation nationale : 33% (-4) et 68% (-1), l’environnement : 41% (-1) et 66% (+2).
  • La justice atteint son niveau d’opinion  le plus bas : 28% (-3), conjointement à une baisse de la satisfaction : 60% (-1).
  • L’emploi continue de cumuler un déficit d’image et de satisfaction des usagers : 13% des Français en ont une bonne opinion, 45% des usagers en sont satisfaits, alors qu’il s’agit de la principale priorité des Français.

1 Comment

  1. les 28 / qui ont une bonne opinion de la justice sont des personnes qui n ont jamais eu à faire a elle en tant que victime, ou alors ce sont des mis en causes lol

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *