Agde : des armes 9 mm pour la police municipale

La Fédération autonome de la police municipale (FA-FPT) se dit satisfaite, ce lundi par le  Le décret publié fin novembre permettant désormais aux policiers municipaux d’être doter de pistolets semi-automatiques de calibre 9 mm.

Jean-Michel Weiss, secrétaire général de la FADPM de l’Hérault et du Gard, par ailleurs secrétaire national de la FA-FPT police municipale fait part de sa satisfaction : « Ce décret a été publié le 29 novembre dernier, il permet aux Maires d’équiper les policiers municipaux de pistolets semi-automatiques 9 mm. Dans l’Hérault, la Ville d’Agde vient d’annoncer qu’elle allait changer l’ensemble des armes des agents. Ces nouvelles armes, répondent à une demande de notre organisation syndicale notamment. Nous obtenons une uniformisation avec les autres forces de polices de l’Etat et les douanes. La force de réponse en cas d’ouverture du feu, dans la limite du cadre de la légitime défense, permettra d’être plus efficients : 15 cartouches au lieu de 6 actuellement avec les révolvers. ».

« Dans le bon sens »

Après la dernière prolongation de l’état d’urgence en juillet dernier, le ministre de l’Intérieur a fait modifier la loi permettant de faciliter le port d’armes des agents de police municipale. Jean-Michel Weiss précise : « Ces mesures vont dans le bon sens, il faut le reconnaitre. Toutefois, la Fédération Autonome souhaite aller au-delà de cette mesure. Il faut que l’armement devienne obligatoire pour l’ensemble des policiers municipaux. Or aujourd’hui, à peine 50 % de agents sont dotés d’armes à feu sur le territoire national, même s’il faut reconnaître qu’en Occitanie, ce pourcentage est porté à plus de 85 %. Sur la question de la formation, aujourd’hui, les policiers municipaux sont particulièrement formés à l’armement. Ils bénéficient d’une formation adaptée et organisée par le Centre national de la fonction publique territoriale qui a formé plusieurs centaines d’agents en qualité de moniteurs en maniement des armes ». Ce même décret nomenclature, également, une formation obligatoire et continue pour les gardes champêtres. Pour information : le prix d’achat moyen d’un révolver est de 800 €, celui d’un pistolet semi-automatique, 600 €.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *