Transfert de compétences : la M3M fait son mercato

Dans le cadre de la loi Nôtre, certaines compétences (dont la culture, mais aussi les routes et une partie de l’aide sociale pour les jeunes) détenues par le Conseil général de l’Hérault devaient passer, avant la fin de l’année, sous la coupe de la Métropole de Montpellier.

Mais ce transfert de compétences a été difficile… Le Département et son président, Kléber Mesquida, ne voyaient pas d’un très bon œil le transfert de la compétence culture dans le giron de la métropole montpelliéraine présidée par Philippe Saurel. Mais les deux élus ont fini par trouver un accord, présenté vendredi matin dans l’un des fiefs culturels du Département, le Théâtre Jean-Claude Carrière sur le Domaine d’O. « Certains ont décrit un bras de fer », explique Kléber Mesquida : « Il y a eu des discussions, bien sûr ; mais quand on travaille en appliquant la politique de main tendue, les choses sont plus faciles. Je suis très content de cet accord ».

Un accord qui prévoit que 70 salariés du Département vont rejoindre la Métropole (dont un tiers pour la culture). Pour Philippe Saurel, il est hors de question de faire sans le Département : « Pour moi, Conseiller général pendant 17 ans, le Département est une grande histoire. Le Département est un partenaire. Nous respectons la loi Nôtre, et dans le contexte du transfert de compétences, nous allons cogérés la culture avec le Département ». La Métropole a réussit son mercato hivernal : elle compte désormais 3 compétences de plus : « Nous en avons besoin pour mieux maîtriser notre destin », conclut Philippe Saurel.

Festivals : quid des budgets ? 
Visiblement, une petite période de transition s’installe pendant laquelle programmes culturels (festivals, évènements) et budgets seront respectés. Kléber Mesquida confirme que le Département versera à la Métropole les sommes habituellement allouées aux festivals et évènements déjà existants, pour peu, bien sûr, que la Métropole les maintiennent… En effet, à terme, seule la métropole pourra décider du maintien ou non des évènements estampillées Conseil général de l’Hérault.

Transfert : un calendrier pour décembre ! Ces décisions seront votées le 22 décembre par les élus du Conseil général, le matin, et par ceux de la Métropole, le soir : « Nous avons demandé à nos assemblées respectives de se prononcer sur ce transfert de compétences », précise Philippe Saurel. Ces deux réunions publiques permettront également aux deux présidents de présenter, dans le détail, les grandes lignes de cette opération.

Le mot de la fin pour… le préfet ! Il n’était pas au Domaine d’O ce vendredi matin, mais à l’installation de la CCI Hérault jeudi soir. Le représentant de l’Etat en a toutefois profité pour commenter ce transfert : « L’Hérault faisait office de mauvais élève : c’est l’un des rares départements en France où ce transfert de compétences se passait mal. Mais les deux présidents ont su travailler dans l’intérêt général pour trouver un accord. On ne peut que s’en féliciter ».

Kléber Mesquida et Philippe Saurel ce matin face aux médias.

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *