Drogue : la filière de Florensac démantelée

Lundi au lever du jour, une opération judiciaire conduite dans le cadre d’une enquête relative à un vaste trafic de stupéfiants sur le ressort de la compagnie de gendarmerie de Pézenas a permis l’interpellation de 21 personnes, principalement à Florensac.

Quelque 176 gendarmes du groupement de gendarmerie départementale de l’Hérault avec plusieurs unités d’intervention venus en renfort (antenne GIGN d’Orange et de Toulouse, Peloton spécialisé de Tricastin, dans la Drôme) ont été mobilisés. Lors des perquisitions, les gendarmes ont saisi de la cocaïne, des cachets d’ecstasy, de la résine, de l’herbe et des têtes de cannabis, 12’000 € en numéraire, divers matériels (balances de précision, kit de pesée pour cocaïne, une machine pour sachets sous vide, une chambre de culture complète entièrement démontée), 5 véhicules, des armes et des munitions.

Des « mules »

Les investigations étaient menées depuis plusieurs mois : planques, filatures, surveillances, interceptions téléphoniques, à partir d’un renseignement parvenu aux gendarmes. « Il s’agit d’un réseau bien structuré. Le trafic portait sur un volume important qui était ramené mensuellement d’Espagne par des « mules » pour être revendu localement. 8 individus déférés en comparution immédiate font l’objet d’un mandat de dépôt, en attente de leur jugement au mois de janvier prochain. Un 9ème individu mis en cause, placé en garde à vue dans le cadre de la procédure, est écroué suite à une décision de justice antérieure. Ce résultat est le fruit du travail efficace et minutieux des enquêteurs » indique ce vendredi le groupement de gendarmerie de l’Hérault.

Drogue, argent et arme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *