Montpellier : arnaques aux rétroviseurs « arrachés »

Trois Montpelliérains de la cité Gély, dans le quartier de Figuerolles ont été interpellés la semaine dernière par les policiers de la sûreté départementale de l’Hérault et mis en examen pour « escroquerie » pour des faits présumés d’arnaques aux rétroviseurs « arrachés ». Surveillés par les enquêteurs, ils ont été arrêtés en flagrant délit devant un DAB à Lunel.

Le trio est soupçonné d’avoir escroqué au moins deux personnes âgées, l’été dernier. Le 6 juillet, sur le parking mitoyen du Carrefour City à Lattes, deux inconnus avaient abordé une retraitée de 74 ans qui rejoignait sa voiture, en l’accusant d’avoir arraché un rétroviseur de leur véhicule garé à côté, en leur montrant l’accessoire détérioré. Lui indiquant qu’en ne s’étant pas arrêtée, elle avait commis un délit de fuite désormais sanctionné par un retrait de points sur le permis de conduire, il lui ont réclamé 2000 euros de dédommagement amiable. Comme la septuagénaire était réticente, un des deux escrocs a appelé un complice se faisant passer pour un assureur qui a tout confirmé.

Remboursement promis

La victime craignant de perdre son permis de conduire s’est rendue à un DAB proche et a retiré le plafond autorisé avec sa carte bancaire, soit 500 euros. Les deux escrocs ont promis que sa compagnie d’assurance la rembourserait dans les 48 heures. Elle a compris la supercherie quand elle a raconté sa mésaventure à son assureur. Plainte était déposée.

Le lendemain, même scénario sur le parking de l’hypermarché Casino aux Près-d’Arènes, à Montpellier. Cette fois, la conductrice âgée de 79 ans, terrorisée aussi à ne plus pouvoir se servir de sa voiture faute de points sur son permis et affolée à l’idée d’être poursuivie pour délit de fuite s’est rendue directement au guichet de sa banque pour retirer les 2000 euros et les remettre aux deux escrocs. La septuagénaire avait indiqué qu’ils avaient pris la fuite à bord d’un fourgon de location. Ce renseignement a permis aux policiers de la sûreté départementale de l’Hérault d’identifier un homme de 31 ans et de l’interpeller à son domicile de la cité Gély, à Montpellier, avant de remonter à son complice.

Le faux assureur qui était au bout du fil quand les victimes appelaient a également été arrêté. Ce n’est pas la première affaire du genre dans l’Hérault. Un « gang de rétroviseurs » a déjà été démantelé par les policiers de Béziers.

3 Comments

  1. On m’a arraché mon rétro (il pendait au matin) et volé mon cache au jardin de l’aqueduc à Montpellier nord derrière le Casino !
    Donc possiblement lié..

  2. Pour pire que ça, deux cambrioleurs qui ont cambriolé leur voisine ont eu un simple rappel à la loi. Alors je n’ai aucune illusion sur leur avenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *