Sainte-Barbe perturbée à Nîmes : colère du Sdis 30

Samedi, le centre de secours principal de Nîmes organisait sa traditionnelle cérémonie de la Sainte-Barbe. Ce fut l’occasion d’honorer et de récompenser des sapeurs-pompiers de Nîmes pour leur engagement ou leur manière de servir.

Selon la direction du Sdis du Gard, « des représentants du syndicat Sud ont souhaité, sans que cela soit prévu au protocole, intervenir à la tribune et interpeller en des termes déplacés, inappropriés et offensants, les élus nous ayant fait l’honneur d’accepter l’invitation du Sdis. La direction du Sdis du Gard déplore et condamne fermement ces propos. Les cérémonies de la Sainte-Barbe sont des moments de partage, de rassemblement et d’hommage aux anciens sapeurs-pompiers ou aux disparus. En aucun cas, elles ont vocation à servir de tribune, comme celle que s’est octroyée le syndicat Sud ».

Accord signé

Dans un communiqué envoyé à la presse ce mardi, le Sdis 30 ajoute : « la situation actuelle de l’établissement demande au contraire à chacun d’entre-nous, compréhension des contraintes et difficultés de l’ensemble de nos partenaires, union et solidarité. Les efforts menés par le Département, les communes et les établissements de coopération intercommunale dans la construction du budget du Sdis 30 sont à noter. L’accord signé le vendredi 14 octobre dernier par les partenaires sociaux, y compris par le syndicat Sud et le Sdis du Gard, a clairement répondu aux revendications exprimées. La forme de l’intervention de samedi, et la remise en cause des accords conclus, sont d’autant plus irrecevables et inacceptables ».

L’intervention des délégués du Syndicat SUD des pompiers gardois était inattendue.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *